L'Elan a mis fin à une série de 5 défaites consécutives en parvenant à s'imposer à l'Astroballe face à l'ASVEL (88-82) samedi soir. C'est un authentique exploit que les V&B ont réussi dans le sillage d'un Elie Okobo éblouissant  (24 pts, 29 d'évaluation).

Pour son 1er match de la saison en qualité de head coach sur le banc palois, Laurent Vila était bien décidé à relancer le meneur US Kyan Anderson et ce dernier, après deux matches passés sur le banc, était propulsé dans le 5 de départ aux côtés d'Elie Okobo, Chris Dowe, Ken Horton et Alain Koffi. Le premier acte allait se résumer à une course-poursuite des Palois, tantôt distancés (12-2, 5e, 24-15, 12e et 32-21, 18e) tantôt au contact ou presque (16-15, 10e ou 36-30, 20e).

Appliqués défensivement, les coéquipiers de Yannick Bokolo se montraient plutôt maladroits (31% d'adresse à la pause) mais volontaires. Avec 11 prises à 10, la bataille du rebond se révélait être très équilibrée pour un Elan devant se frotter à une formation particulièrement physique, même en l'absence d' Alpha Kaba. 

vila
Laurent Vila montrant le chemin à ses troupes lors de l'exploit réalisé à Villeurbanne 

La deuxième mi-temps offrait un spectacle bien plus enlevé aux spectateurs de l'Astroballe. Pour sa première réussite de la soirée, Ken Horton marquait de (très) loin et en déséquilibre au buzzer (38-35, 23e). Le ton était donné, l'équipe toute entière retrouvait son efficacité. En signant un 29-19 au cours du 3e quart, les Palois passaient devant (55-59, 30e) et s'offraient un final à suspense comme cela fut déjà le cas à Strasbourg lors du dernier déplacement . L'écart ne grimpait plus suite aux missiles d' Amine Noua, adroit derrière l'arc (14 points dont 2 tirs primés, 9 rbds) mais pas autant que ce diable de Slaughter (20 pts) qui  réussissait 4 triplés dans le money-time.  Celui-ci offrait même une option pour son équipe à 1min30 sec de la fin de la rencontre (82-79) mais cette fois c'est l'Elan qui allait gérer au mieux le final avec un superbe 9-0, pour sceller la 4ème victoire à l'extérieur de la saison  (82-88) .

On retiendra de cette belle soirée : les 5 joueurs à 10 pts et +, la très belle partition d'Elie Okobo en mode MVP (24 pts), la rage de vaincre et l' efficacité de Léo Cavalière (11 pts en 12 minutes), le beau retour à la compétition de Kyan Anderson (14 pts), les 58 points infligés à l'ASVEL après la pause, le 15/16 sur la ligne de réparation pour des Palois qui n'auront pas tremblé même dans les derniers instants du match  et le jeu très propre  (8 balles perdues seulement et 15 passes décisives). Reste à confirmer ce précieux succès, synonyme de gros ouf de soulagement, dès samedi prochain (10 février) face à Chalon/Saône au Palais.