Roanne 72 - 80 ebplo

Réactions

Petr Cornelie : 

Si on avait bien fait le travail jusqu'au bout, on aurait pu gagner avec plus d'écart et pas se faire peur à la fin. C'est une victoire, c'est ce qu'il nous faut aujourd'hui. Il y a plus d'énergie et de solidarité entre nous ce qui nous permet de faire plus de stops (...) Aujourd'hui on prend encore 72 points, ce qui est plutôt bien par rapport à ce qu'on avait l'habitude de faire sur les quelques derniers matchs.Il faut construire encore une fois là-dessus. La saison n’est clairement pas finie, il reste encore beaucoup de matches, on est loin d’être sauvé. Je pense que ce qui a changé d'une part, c'est forcément le nouvel élan qu’a amené Eric Bartecheky et d'autre part, tout le monde s'est vraiment bien remis en question, personnellement et individuellement. Chacun veut faire plus d'efforts, est prêt à aider son coéquipier. Cela nous permet de gagner des ballons, d’avoir du jeu de relance, même si on perd encore aujourd’hui 18 ballons, ce qui est encore beaucoup. On fait pas mal d'erreurs mais on a tellement à cœur de compenser et de faire l’effort de plus que cela masque celles-ci. Il faut continuer à avancer et être conscient de notre situation. On est encore dans le fond du classement,  il reste encore des matches à gagner. Si on peut faire tomber une grosse équipe, il faut qu'on le fasse, on a réussi à faire tomber Strasbourg, pourquoi pas l'ASVEL ou Levallois? Même si parfois il y a de la fatigue, parce que je suis amené à jouer beaucoup, il faut faire avec et gérer les fautes, ce qui n’est pas forcément toujours facile. Depuis le début de saison j'essaie de me donner au maximum et de progresser pour pouvoir apporter le plus à l’équipe. Ça fait plaisir forcément, maintenant comme je l’ai dit tout à l’heure, on est loin d'être arrivé.

Sylvain Francisco :

On n’a pas mis la même intensité que lors des 5 derniers matchs, on s'est dit bon, c'est Pau...et pourtant, c'est ce qu’il aurait fallu faire. Dès l'échauffement, ils étaient prêts, après leur victoire face à Strasbourg, leur objectif était de gagner ici et c'est ce qu'ils ont fait. On était mal en défense et en attaque également, puisqu’on a raté beaucoup de tirs. En deuxième mi-temps, ça allait mieux. On s’est battu mais on a perdu beaucoup de ballons. On ne peut pas prendre 15 points de retard car c'est dur de rattraper cela, on doit ensuite redoubler d’efforts. L’équipe adverse était confiante, ils ont mis des tirs que l’on n’a pas su mettre. On a déjà beaucoup de blessés, donc perdre Ron (March) qui était la clé de l’équipe, ça fait mal, même si je ne sais pas s’il sera là vendredi.  

cornelie800
Petr Cornelie, MVP du match avec 22 pts, 10 rbds, 

Jean-Denys Choulet

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’on a le point-average sur Pau, c’est ce qui est le plus important ce soir. J’ai été inquiet à un moment donné, quand nous étions loin derrière (..) Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas commencer les matches comme on les finit. Physiquement, on était encore là à la fin, même si certains étaient "carbo" (...) On est revenus à 62-64 et là, le match aurait pu tourner mais on n’a pas été bon dans la gestion. Je n’en veux pas du tout à mes joueurs parce qu’il y a eu une volonté de ne rien lâcher jusqu’au bout. Par contre, il y a aussi une volonté de démarrer les matchs à deux à l’heure et ça, ce n’est pas la première fois. C’était la même chose ici face au Mans. On démarre mieux les matches à l’extérieur. Ce que je regrette, mais ça personne n’y peut rien, c’est Juvonte (Reddic), c’est Jackson (Rowe), c’est Ronald (March) ce soir, c’est la blessure aux adducteurs de Renathan (Ona Embo) survenue il y a deux jours. J’ai dit que je n'étais pas un magicien, on ne peut pas faire toujours des miracles. Ce soir on a failli en faire un autre, malheureusement on ne l’a pas fait. On perd le match en première mi-temps et quand vous avez deux de vos étrangers à 0 point à la pause, c’est compliqué. Le basket est un sport d’adresse, je le dis souvent mais quand on met 28 points à la mi-temps, c’est compliqué de laisser l’équipe adverse à 26.

Eric Bartecheky : 

Après la mi-temps, on savait très bien que Roanne allait revenir avec plus d’intensité défensive, mais on ne perd que 6 ballons lors de cette seconde période. On en perd 18 sur l’ensemble du match, ce qui est encore trop. On a eu du mal à trouver des solutions, ils sont revenus et le match aurait pu tourner rapidement en leur faveur. Nous sommes satisfaits d’encaisser encore moins de 75 points même si Roanne doit jouer ses matches avec un effectif réduit. Aujourd’hui, il n’y avait pas Reddic ni Ona Embo, ce qui leur complique les choses. Cela reste tout de même une équipe difficile à stopper, comme on l’a vu lors des derniers matches. Offensivement, on marque 80 points mais on peut faire beaucoup mieux dans nos choix et on doit vraiment progresser sur les ballons perdus. On peut vite voir les adversaires passer devant, on était vraiment sur un fil (...) Même si on a bien géré deux, trois possessions grâce à la maîtrise des joueurs, sur le banc, on ne faisait pas les malins. Au match aller, l’effectif roannais était plus complet qu’aujourd’hui et de notre côté, on n’avait pas tous nos joueurs. On a récupéré depuis notre meneur de jeu Justin Bibbins et maintenant Jay Threatt. Il nous faut encore du temps pour mettre en place plein de choses et trouver les bonnes combinaisons pour l’équipe. Le fait d’avoir gagner face à Nanterre et Strasbourg permet au groupe de prendre de la confiance, même s’il nous reste beaucoup de boulot. On cherche un joueur au poste 4/5 pour compléter la raquette, mais il n’est pas simple de le trouver sur le marché. Je n’ai pas encore de nom à vous donner, on étudie plusieurs pistes avec des joueurs qui ont fini leur saison, comme on a fait avec Jay mais il faut qu’on trouve le joueur qui viendra  bien compléter notre secteur intérieur. On peut jouer comme ce soir avec Petr en 4 et 5 avec Hamady, Jérémy jouant 36 minutes au poste 4, alors ce serait bien d’avoir un joueur d’un autre profil, plus physique.

bartechecky800

Vidéo

Statistiques

Roanne
REBONDS CONTRES FAUTES
Joueurs MINS PTS Tirs % 3PTS % LF % O D T PR CT PD IN BP FTE FPR EV
Steeve Ho You Fat ● 33 14 5 - 9 56 0 - 0 - 4 - 4 100 1 6 7 1 1 2 2 2 1 4 20
Ronald March ● 28 11 5 - 12 42 0 - 3 0 1 - 1 100 3 1 4 1 2 2 3 2 2 2 12
Clément Cavallo ● 30 10 3 - 8 38 0 - 3 0 4 - 4 100 2 1 3 0 0 1 1 1 3 3 9
Sylvain Francisco ● 29 21 8 - 14 57 4 - 8 50 1 - 2 50 2 1 3 0 0 7 1 2 1 5 23
Jamel Artis ● 31 0 0 - 8 0 0 - 3 0 0 - 0 - 1 1 2 0 1 1 0 0 1 2 -5
Ludovic Martel 0 0 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Ekene Ibekwe 14 4 1 - 3 33 0 - 1 0 2 - 2 100 0 2 2 1 0 0 1 0 1 2 6
Thomas Ville 19 2 1 - 1 100 0 - 0 - 0 - 0 - 0 2 2 0 0 1 1 2 3 1 4
Abdramane Camara 0 0 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
EQUIPE 0 0 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 1 1 2 0 0 0 0 0 0 0 2
TOTAL 2007225 - 63406 - 203016 - 179412162834151211132278
Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez
REBONDS CONTRES FAUTES
Joueurs MINS PTS Tirs % 3PTS % LF % O D T PR CT PD IN BP FTE FPR EV
Jérémy Leloup ● 36 8 3 - 7 43 0 - 4 0 2 - 2 100 0 8 8 2 0 4 2 3 2 3 17
Justin Bibbins ● 30 16 5 - 8 63 3 - 6 50 3 - 4 75 1 1 2 0 0 7 0 3 2 4 18
Petr Cornelie ● 31 22 10 - 15 67 1 - 2 50 1 - 2 50 2 8 10 0 2 1 0 3 4 2 24
CJ Williams ● 34 18 7 - 13 54 4 - 7 57 0 - 0 - 1 4 5 1 1 3 0 4 3 1 17
Vincent Sanford ● 11 0 0 - 3 0 0 - 1 0 0 - 0 - 1 0 1 0 0 2 0 0 3 1 0
Teyvon Myers 16 10 2 - 8 25 2 - 2 100 4 - 4 100 0 1 1 0 0 1 3 2 1 3 7
Hamady Ndiaye 9 3 1 - 2 50 0 - 0 - 1 - 2 50 1 2 3 1 0 0 0 2 3 1 3
Digué Diawara 5 0 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Jay Threatt 21 5 2 - 5 40 1 - 3 33 0 - 0 - 0 0 0 0 0 5 3 1 2 1 9
Remi Lesca 13 0 0 - 1 0 0 - 1 0 0 - 0 - 0 1 1 0 0 1 0 0 1 0 1
Gerald Ayayi 10 8 3 - 3 100 2 - 2 100 0 - 0 - 2 1 3 0 0 1 0 2 2 0 10
EQUIPE 0 0 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 0 - 1 1 2 0 0 0 0 0 0 0 2
TOTAL 2008031 - 575411 - 26427 - 10709263543245182213101