Bousculés en 1ère mi-temps par le San Pablo Burgos (43-29), les Palois ont trouvé les ressources pour inverser la tendance dans le sillage d'un Nicolas De Jong irrésistible (35 pts). 1ère victoire en BCL.

 

 

Et dire qu'à la mi-temps, les Palois pointaient à -14 (43-29)...la faute à un premier acte plutôt caractéristique de cet Elan de début de saison, à savoir sur courant alternatif : une entame encourageante (11-9, 5e) avec un Nicolas De Jong déjà bien actif (6 des 9 points palois) puis le trou noir. Plusieurs ballons perdus (5 à l'issue du 1er quart-temps), du jeu rapide et des paniers faciles pour Burgos entraînaient un terrible run des Espagnols (13-0) qui expliquait l'écart au bout de 10 minutes (24-13) mais aussi celui à la mi-temps, l'Elan ayant su ensuite rééquilibrer son jeu jusqu'à la pause (43-29). Même si l'apparition de Gérald Ayayi et le bon passage de Thibault Daval-Braquet marqué par un contre monumental pouvaient être des motifs de satisfaction pour les Peones qui avaient fait le déplacement, le bilan s'avérait tout de même négatif côté Béarnais.

Il suffira d'un quart-temps, le troisième, pour que cet Elan merveilleusement surprenant, inverse la tendance : un quart plein d'envie fait de rebonds, de défense, l'intensité et en attaque, d'efficacité pour Nicolas De Jong (11 points de plus dans le quart pour un total de 24 points après 30 min) et surtout un écart comblé (56-56). Soudainement plus empruntés, les Espagnols, jusque là intraîtables dans leur Coliseum, semblaient en proie au doute. A l'image d'un captain Léo survolté qui captait coup sur coup deux nouveaux rebonds offensifs (19 sur un total de 47 !) puis interceptait un nouveau ballon avec deux points à la clé en contre-attaque, les Palois prenaient définitivement la main (71-77, 39e). Un 0/2 sur la ligne de réparation de Ronald Moore rappelait forcément le cauchemar vécu à Strasbourg 72 h auparavant mais cette fois, les Palois ne laissaient pas échapper un succès difficilement envisageable 20 minutes plus tôt (82-78). Même sans adresse à 3 points (5/22, 22% de réussite), les Béarnais ont su trouver la clé. En attendant le renfort de Justin Dentmon, voilà un succès source de confiance pour un groupe qui n'aura pas lâché et fait preuve d'une belle force mentale. 

 Avec ce premier succès, les Palois rejoignent trois autres formations au bilan de 1v, 3d en 5ème position du groupe B : Anvers, battu à domicile par l'étonnante équipe de Rasta Vechta (3v, 1), Wloclawek et Bandirma. Prochain rendez-vous mardi prochain au Palais (20h30) face à Jerusalem, leader invaincu du groupe (4v, 0d).

Chiffre
clé

19

Le nombre de rebonds offensifs captés par les Palois, le signe d’une volonté et d’une abnégation récompensées par un 1er succès en BCL

BCL - 4ème journée - Groupe B  

Mercredi 06 novembre

  • Bandirma - AEK Athènes 50-68
  • Jérusalem - Wloclawek 112-94
  • Telenet Giants Antwerp - Rasta Vechta 74-81

 

Le match en détails

BCL - J04 - BURGOS / EBPLO