Ce jeudi 09 août était marqué à la fois par le 1er entraînement des Pros (seuls Yohan Choupas et Donta Smith manquaient à l'appel, cf l'article "Les Palois sont au travail") mais aussi par la conférence de presse de rentrée organisée en amont de la séance et en présence du Président Didier Rey, du Directeur Exécutif Didier Gadou ainsi que du coach Laurent Vila. Nombreux ont été les sujets abordés, des aménagements du Palais au projet de développement du club en passant par le recrutement estival pour le côté sportif. Le site officiel reviendra ultérieurement sur l'ensemble de ces sujets mais retrouvez dès à présent les déclarations relatives à la constitution de l'équipe version 2018-2019, l'actualité du moment. 

Expérience, ambition, jeunesse, talent et enthousiasme

charge3

Laurent Vila est revenu sur l'équipe 2018-2019 qu'il a pu composer cet été avec son staff et les dirigeants :

Notre équipe est composée de joueurs capables de scorer mais aussi d'autres en mesure à la fois de créer leur propre tir et de rendre leurs coéquipiers meilleurs. Avec le basket collectif que nous allons essayer de mettre en place, on aura des joueurs qui devraient s'illustrer et un danger qui viendra de tous les postes. Du coup, on n'a pas peur d'intégrer des jeunes joueurs qui auront aussi à jouer un rôle au sein de ce système avec leurs spécificités, du jeu vertical et athlétique. Sur la saison, l'équipe va prendre la mesure de ce qu'elle est capable de faire et disposera de la capacité à scorer beaucoup. Sportivement, on a performé la saison dernière car on a eu aussi très peu de joueurs blessés. Cela veut dire dans ce cas que toutes les ressources au sein de l'équipe sont investies sur le terrain, cela permet à la fois une continuité et une progression au cours de la saison. On a eu cette chance l'an passé mais on a aussi investi sur la partie médicale, avec un préparateur physique ou encore des bains froids. Le club souhaite disposer d'installations de haut-niveau de façon à ce que nos joueurs puissent être performants tout au long de la saison. Il y a une part de chance c'est vrai mais il y a aussi le suivi. On dit cet été qu'on a des joueurs vétérans, retraités, semi-retraités, tout ce qu'on veut, mais en tous les cas ce sont des joueurs expérimentés, qui se connaissent bien, qui ont prouvé qu'ils pouvaient être performants toute une saison et on a moins de risque qu'avec d'autres. On est assez sûr avec ce que l'on met en place pour une garantie de performance. J'espère que cela se vérifiera sur la saison. Comme l'a souligné Didier Gadou, on a travaillé de façon à disposer d'un groupe prêt à bien vivre ensemble avec un cocktail d'expérience, de maturité, d'ambition et de jeunesse avec du talent. Tout cela est inscrit dans le projet du club et de l'équipe. Les plus anciens savent qu'ils vont devoir porter les plus jeunes et ceux-ci vont amener leur potentiel, leur talent mais aussi leur enthousiasme et l'enthousiasme en sport, c'est de la combativité. Il y a plein de paramètres qui font que, même si on ne dispose pas de la meilleure équipe du championnat sur le papier, on peut performer. On sait qu'il faut aussi des fois un petit peu de chance pour espérer faire tomber certaines "machines de guerre" mais peut-être que si on fait les choses correctement, on en aura à ce moment-là."

charge2

CJ Harris, Jerel Blassingame et Digué Diawara : 3 des 5 recrues estivales 

Projets jeunes

"La réussite connue avec Elie Okobo nous a permis de recruter de bons jeunes internationaux, à commencer par Digué Diawara qui a effectué les campagnes européennes dès les U16 jusqu'à cet été en U20 ainsi que Yohan Choupas qui vient de disputer deux championnats d'Europe U18 d'affilée. Ce sont deux jeunes qui font partie des meilleurs de leur génération. On peut mener avec eux des projets pour les amener à avoir, à l'instar de Léo Cavalière, du temps de jeu et un vrai rôle en pro puis, s'ils progressent suffisamment et s'ils rentrent dans les critères des scouts NBA, alors ils seront accompagnés dans cette démarche." 

charge1

Un renfort à l'intérieur ?

A la question posée par les journalistes, Didier Rey a fait preuve de pondération : 

"C'est tout de même encore un peu prématuré de dire aujourd'hui ce qu'on fera ou pas. Nous avons besoin encore d' un peu de temps mais nous allons voir dans les jours à venir si nous avons les moyens de compléter cet effectif et de quelle manière. Nous avançons pas après pas et marche après marche. Nous sommes parfaitement solidaires entre nous sur ces sujets : le coach a des désirs et à côté de ça, il y a une réalité économique et nous sommes très prudents avec Didier (Gadou) à ce niveau-là. C'est ce qui fait aussi qu'en la matière (les comptes) nous avons des résultats. L'exercice 2017-2018 sera maîtrisé et positif et l'argent récolté à l'occasion de la draft d'Elie (200 000 dollars) y contribue bien évidemment mais c'est mérité et nous n'avons là que le fruit de notre investissement."  

L'avis de Laurent Vila 


 Les objectifs du Président

"On ne va pas vous dire aujourd'hui qu'on fera les playoffs une 4ème fois de suite mais on va tout faire pour y arriver. Nous allons rester fidèles à ce que nous faisons depuis 3 ans, à savoir se fixer pour objectif de gagner le plus de matches possible et à l'arrivée tant mieux si cela nous permet de finir bien classés."