Très rajeuni, l'Elan n'est pas parvenu à renverser l'AEK Athènes (67-79) mais a su faire preuve de fierté

C'est un Elan particulièrement rajeuni qui s'est présenté face au coleader du groupe B de BCL, l'AEK Athènes. On savait que Laurent Vila n'allait pas pouvoir compter sur Travis Leslie (mollet) ménagé afin d'être opérationnel, si tout va bien, samedi à Boulazac. En revanche, il y avait un espoir de voir sur le parquet Ousmane Drame, le pigiste de Cheikh Mbdoj (fracture du maxillaire) débarqué dimanche de Boston où il réside. Malheureusement le club palois, n'ayant pu recevoir à temps sa lettre de sortie, n'était pas en mesure de l'aligner face aux Grecs. L'autre mauvaise surprise venait du banc où figurait en survêtement un certain Tyrus McGee..l'arrière US ayant rejoint à son tour (!) l'infirmerie paloise suite à une blessure aux ischio-jambiers.Une véritable hécatombe.

Dans un tel contexte, la centaine de supporters motivés et bruyants de l'AEK tout comme l'ensemble des personnes présentes au Palais ne semblaient guère surpris par la tournure des événements à l'issue d'un premier quart-temps largement en faveur de la formation héllène portée par Keith Langford, lequel avait scoré autant que toute l'équipe paloise (11-27).

aek1
Les supporters grecs ont su se faire entendre au Palais ©Eric Traversié

Ce même Langford n'inscrira que 4 points de plus au cours des 30 minutes suivantes, bien muselé par un Yohan Choupas (8 pts, 2 pds) très précieux en défense. Loin d'apparaître résigné, cet Elan rajeuni va au contraire se battre avec fierté au point de remporter la seconde période (36-30). Petr Cornelie (15 pts, 6 rbds) et Léo Cavalière (10 pts, 8 rbds) se sont employés en affichant une belle énergie. Certes l'AEK aura su garder la contrôle du match mais la fraîcheur transmise par Thibault Daval-Braquet (8 pts en 12 min) et par Gérald Ayayi en fin de match (5 pts en 3 min) a fait plaisir à voir. 

Les Palois, contraints de faire le dos rond en attendant le retour de leurs blessés, ferment toujours la marche du groupe B avec Anvers (2v, 6d). 

 

Chiffre
clé

30

le nombre de points encaissés par les Palois après la pause : un chemin à suivre pour une formation si souvent en difficulté d'un point de vue défensif depuis le début de la saison

BCL - 8ème journée - Groupe B

Mardi 10 décembre

  • Wloclawek - Rasta Vechta 103-92
  • Jerusalem - Bandirma 83-72
  • Telenet Giants - San Pablo Burgos 60-65
  • Elan Béarnais - AEK Athènes 67-79