En s'imposant face au Mans (90-81, ap) l'Elan Béarnais a su faire coup double après son succès acquis 4 jours plus tôt face à Boulazac. Avec trois succès au compteur, les Palois s'installent au 4ème rang d'une JeepELITE qui se voit mise en pause, suite au nouveau confinement décidé par le gouvernement.

Si la victoire face au BBD avait été acquise sans trembler, il n'en aura pas été de même face à un MSB qui se voulait revanchard après son échec enregistré à domicile face à Chalôns-Reims. Le coach Elric Delord pouvait y croire, d'autant qu'il récupérait d'un coup trois joueurs et non des moindres avec Terry Tarpey, Kaza Kajami-Keane et Egidijus Mockevicius. Même sans être à 100% côté rythme suite à un break forcé pour cause de COVID-19, ce MSB au grand complet avait de quoi inquiéter. Les Palois n'avaient pas besoin d'attendre longtemps pour savoir que la mission du soir allait être ardue avec un 0-5 infligé d'entrée suite aux réussites de Kajami-Keane puis de Narace de loin. Toujours au contact à l'aide d'une défense de tous les instants, les hommes de Laurent Vila subissaient malgré tout l'insolente réussite à 3 points des visiteurs (13 inscrits au total). Un premier missile au buzzer signé Eito en fin de premier quart-temps (16-17) puis un autre de Bigote 20 minutes plus tard (46-48) leur permettaient justement de rester aux commandes du match. 

Bousculés et même relégués à 9 longueurs en début de 4ème quart-temps (46-55, 32e) les Béarnais ne se désunissaient pas pour autant. Cet Elan a du caractère et allait le démontrer au cours d'une fin de match particulièrement disputée. Shannon Evans, qui avait su orchestrer le jeu jusque là mais en forçant aussi quelques situations, allait prendre les choses en main en fin de temps réglementaire, jusqu'à provoquer une ultime faute des visiteurs entraînant 3 lancers francs à 0.8 sec de la fin du match. Plein de sang-froid, le jeune meneur les convertissait tous sans trembler, envoyant les deux équipes en prolongation, le dernier tir de Mockevicius ne trouvant même pas la planche (70-70). Le MSB avait laisser passer sa chance. L'Elan faisait sauter le verrou de la défense sarthoise pour incrire la bagatelle de 20 points en 5 minutes de prolongation. Les 7 derniers étaient inscrits par Shannon Evans au cours des 35 dernières secondes devant un Palais bluffé. Le meneur, MVP du match, signait une nouvelle performance XXL (27 pts, 11 passes décisives pour 32 d'évaluation) mais les satisfactions ne se limitaient pas à lui à l'issue du match.

On a savouré le travail fourni par Jérémy Leloup des deux côtés du terrain au cours de ses 42 minutes de jeu (!) : 14 pts, 4 rebonds et 5 interceptions. On a aussi apprécié l'association des deux big men de la raquette paloise proposée par Laurent Vila avec une belle efficacité pour Ousmane Drame tout proche du double-double (9 pts, 13 rbds) et pour Hamady Ndiaye (13 pts, 5 rbds). Autre satisfaction, l'énergie de Vee Sanford, auteur de deux tirs primés essentiels en fin de rencontre (14 pts, 4 passes décisives) ou celle de Petr Cornelie qui confirme lui aussi son excellent début de saison (7 pts, 8 rbds). 

Les Palois vont avoir le temps de profiter de cette victoire et surtout de récupérer des efforts fournis, les matches à Limoges (J7) et face à Roanne (J8) ayant été reportés suite au nouveau confinement. Reste à savoir quand et dans quelles conditions la compétition pourra reprendre. Les réponses à ces questions devraient être apportées par la LNB mardi prochain. 

Chiffre
clé

13

le nombre de rebonds pris par Ousmane Drame. Lui et ses coéquipiers n'auront jamais fui le combat mais au contraire démontré une belle force de caractère pour renverser in fine un MSB conquérant.

Jeep® ÉLITE - 2ème journée

Mecredi 23 septembre
Monaco - Boulogne-Levallois 62-72
Nanterre - Bourg-en-Bresse 82-95

Mardi 29 septembre
Cholet - Chalon/Saône 91-73
Gravelines-Dunkerque - Limoges 65-77
 Châlons-Reims - Lyon-Villeurbanne 73-85

Lundi 19 octobre 
Strasbourg - Boulazac 100-84