Bien que les nuits soient actuellement les plus courtes pour cause de solstice d'été, la dernière fut sacrément longue pour les fans de l'Elan Béarnais, draft oblige ! les plus courageux d'entre eux (une quarantaine au total)  s'étaient même donné rendez-vous au sein du club-house du Palais des Sports autour du Directeur exécutif Didier Gadou pour vivre, de 1h30 à 5h du matin, la cérémonie annuelle orchestrée avec brio par la NBA et qui regroupe les meilleurs prospects de moins de 21 ans de la planète. Le Président Didier Rey et son épouse étaient eux à New York pour vivre l'évènement depuis le Barclays Center, cadre de la Draft depuis 2013 aux côtés des membres de la famille d'Elie Okobo. Le jeune meneur palois, épuisé après 12 workouts effectués lors des 17 derniers jours, était arrivé la veille à Big Apple, avec pas mal d'anxiété avant une cérémonie hors du commun et qui marque forcément une vie. Sans avoir été drafté lors du 1er tour comme cela avait pu être le cas pour ses illustres prédécesseurs béarnais (Mickaël Pietrus 11e et Boris Diaw 21e pour les plus hauts d'entre-eux) Elie Okobo voit néanmoins son rêve devenir réalité, choisi par les Suns de Phoenix avec un contrat garanti à la clé et une réelle opportunité à saisir au sein d'une franchise en reconstruction et qui sort d'une saison galère (dernière de conférence Ouest, 21v, 61d).

 

draft32

Didier Gadou (Directeur Exécutif)

"Certes nous avons vécu le scénario le plus stressant que pouvait nous offrir la draft mais c'est une immense fierté que nous éprouvons au lendemain de cet événement. Nous l'avons vécu entre salariés du club et supporters au sein du Palais des Sports. Nous espérions forcément voir le nom d'Elie apparaître dès le 1er tour mais cette 31ème position va lui permettre néanmoins de réaliser son rêve et de rejoindre la NBA. Je sais qu'il va disposer d'un contrat garanti de deux ans. C'est formidable ! Bien sûr, comme il n'a pas été choisi au premier tour, nous ne percevrons pas les fruits de sa formation à la hauteur de ce que nous aurions pu espérer et qui nous auraient permis à la fois de capitaliser et d'investir au sein de notre club V&B, mais il n'empêche, nous disposerons avec lui d'un formidable ambassadeur. Que l'Elan ait pu contribuer à former et à développer un tel joueur jusqu'à le voir prendre aujourd'hui la direction de l'Arizona au sein d'une franchise NBA nous procure à tous une très grande joie."


draft33
Elie Okobo, ici avec ses frères, était accompagné par sa famille à NYC ainsi que par le Président Didier Rey