Les Strasbourgeois s’étaient imposés à l’Aller d’extrême justesse. Scénario inverse samedi soir au Palais où les Béarnais ont su faire la différence en deuxième mi-temps.

C'est une entame bigrement compliquée qu'auront connu les Palois samedi soir. Après les deux premiers points inscrits par le pivot Cheikh Mbodj, les hommes de Lassi Tuovi allaient inscrire les 17 suivants à la stupeur du Palais (2-17, 5e). Littéralement scotchés par le départ en fanfare de SIGmen autant efficaces dessous avec Parakhouski que de loin avec Reynolds, les Palois ne réagissaient que tardivement par le biais d'un Tyrus McGee en jambes qui inscrivaient 5 points de rang (7-17, 7e). C'était tout de même trop peu pour atténuer des statistiques horribles à l'issue du premier quart-temps : 11-26 et un différentiel à l'évaluation plus que parlant : 6 à....41 ! 

 

En s'étant ainsi clairement tirés une balle dans le pied, les Palois se préparaient à entamer une longue course poursuite avec leur adversaire du soir. Un adversaire alsacien qui avait connu pareille entame prolifique en Lituanie dans la semaine, avant de craquer, la faute à un banc bien peu garni (7 joueurs pros disponibles). Privés d'Ali Traoré (mis à pied) et de Jérémy N'Zeulie (blessé) les SIGmen allaient-ils pouvoir tenir la distance ? la question était sur toutes les lèvres à la pause, tandis que l'Elan n'avait pu que stopper l'hémorragie lors du deuxième quart-temps (après un passage à -20, 21-41, 17e) sans pour autant recoller à la pause (29-43). 

Avec un pourcentage de réussite bien maigrelet (28% de réussite) et en étant dominés dans l'engagement (19 rebonds contre 24 pour la SIG) les Palois se devaient de réagir après la pause. Comme souvent, la clé du succès allait passer par une défense bien plus consistante. En neutralisant le jeu de transition des SIGmen, en retrouvant un peu d'adresse, les Palois se mettaient enfin en ordre de marche : Justin Dentmon, auteur d'une action à 4 points pour débloquer son compteur (tir à 3 points + lancer bonus) et un Tyrus McGee omniprésent permettaient un premier vrai rapproché (44-50, 25e). La SIG, piquée au vif, réagissait aussitôt avec un run qui avait de quoi calmer le Palais. Dallo (11 pts, 13 rbds) et Serron ajustaient la mire de loin et tout était à refaire (44-58, 27e). Déjà amoindris, les SIGmen se voyaient privés d'un nouvel élément la minute suivante : à la suite d'un accrochage verbal avec le public, Damien Inglis se voyait écoper d'une deuxième faute technique et du même coup exclu de la rencontre. Un coup sur la tête pour les visiteurs qui en prenaient un second avec ce superbe tir à 3 points au buzzer de Tyrus McGee (20 pts, MVP du match) pour une fin de quart tout à l'avantage des Palois (55-60, 30e). Ce même Tyrus McGee se chargeait de ramener les siens à hauteur avec 5 nouveaux points à l'entame du dernier quart (60-60, 31'). 30 minutes plus tard, les Palois reprennaient le lead un court instant avant que la SIG ne réagisse encore par le biais de ce diable de Dallo (63-69, 34e). La fin de match s'annonçait palpitante et elle le sera. Nouveau changement de leader dans ce match au couteau après la folle série du meneur US Justin Dentmon : deux triplés successifs dont le premier bonifié par un lancer pour sa deuxième action à 4 points du soir..de quoi mettre un bon coup sur le crâne d'une SIG fragilisée depuis plusieurs semaines et habitée par le doute (72-69, 35e). Ce money time sera particulièrement crispant avec deux équipes en mal d'adresse et des Palois incapables de verrouiller un succès si précieux. Reynolds à 2 points après un triplé manqué de Justin Dentmon réduisait l'écart à sa plus simple expression (74-73). La dernière possession des SIGmen voyait York, leur meilleur scoreur du soir (18 pts), hériter du dernier shoot mais l'américain ne trouvait pas la cible à 3 points pour une victoire aussi étriquée que précieuse des Palois. 

Chiffre
clé

1

comme le point de la victoire des Palois. L'Elan s'était déjà imposé d'un point à Boulazac mais s'est aussi incliné d'un point face à Orléans et Cholet

 

Jeep® ÉLITE - 21ème journée

Vendredi 31 Janvier

  • Le Portel - Cholet 71-78

Samedi 1er Février 

  • Monaco - Boulazac 86-71
  • Chalon/Saône - Le Mans 84-83
  • Orléans - Boulogne-Levallois 85-84
  • Châlons-Reims - Lyon-Villeurbanne 66-68
  • Nanterre - Roanne 108-79
  • Limoges - Gravelines-Dunkerque 77-71

Dimanche 2 Février 

  • Dijon - Bourg-en-Bresse 84-70

Le match en détails

J21 - EBPLO / SIG