FAN

expérience

Plus complets, les Mets ont logiquement fini par prendre l'ascendant ©Eric Traversié

Dès la fin de la rencontre, le coach Eric Bartecheky déclarait en conférence de presse "tournons-nous dès à présent sur le prochain match". Non pas que le coach souhaitait balayer cette 4ème défaite consécutive à domicile d'un simple revers de main mais le calendrier en cette toute fin de saison ne permet pas aux Palois de cogiter ou de tergiverser. Au vu des résultats de cette 33ème journée, aussi favorables que ceux observés lors de la précédente, les Béarnais ont certes grillé un joker dans la course aux playoffs mais cela s'avère être, une fois encore, sans conséquence fâcheuse. 

Les Palois restent 7èmes au classement général (17v, 15d) c'est à dire avec toujours un succès de plus que Le Mans et Nanterre, respectivement 9ème et 10ème (16v, 17d) et avec un match en plus à disputer (samedi face à Strasbourg). Pas simple à réaliser, la mission des Palois est facile à comprendre : un succès signé lors des deux derniers rendez-vous de la saison régulière (SIG samedi puis à Roanne mardi prochain) et l'Elan sera en playoffs. On comprend mieux pourquoi le technicien béarnais n'a pas voulu insister après le revers logique concédé face aux Mets clairement un ton au-dessus mardi soir. Avec 7 balles perdues lors des 10 premières minutes de jeu et 31 points encaissés, les Béarnais ont fait tout ce qu'il ne fallait pas faire face à la meilleure attaque du championnat, c'est à dire la mettre en confiance. Les Béarnais ont certes bien fini le premier acte, un 6-0 leur permettant de revenir tout près à la pause (39-42) mais le run des visiteurs (0-18) à cheval entre les 3ème et 4ème QT initié par l'ancien palois Bandja Sy a privé le Palais d'une fin de match à suspense. Avec 102 d'évaluation collective et une marque bien répartie (voir ci-dessous), l'équipe de Vincent Collet a fait parler sa force de frappe, avec en chef d'escadrille le potentiel MVP du championnat Will Cummings (18 pts, 9 pds). L'Elan privé de Justin Bibbins et de Dominique Archie et avec un Gérald Ayayi rapidement pénalisé par les fautes (5 fautes en 9 minutes de jeu) n'avait clairement pas les armes. Le retour du petit meneur US samedi sera synonyme de solutions supplémentaires pour les Béarnais qui devront également afficher un esprit plus conquérant pour ne pas laisser les Strasbourgeois prendre leur revanche de la récente finale de la Coupe de France. 

Chiffre
clé

6

Le nombre de joueurs à 10 pts et plus côté Mets ©Eric Traversié

Betclic ÉLITE - 33ème journée

Mardi 10 mai
20h : Strasbourg - Le Mans 89-81
         Elan Béarnais - Boulogne-Levallois 71-86
         Orléans - Châlons-Reims 110-111
         Lyon-Villeurbanne - Cholet 87-72
         Bourg-en-Bresse - Le Portel 83-86
         Monaco - Nanterre 84-66
         Fos-sur-Mer - Roanne 100-84
20h30 : Dijon - Gravelines-Dunkerque 99-85
             Paris - Limoges 70-85

Le match en détails

J33 - EBPLO / METS 92