Même avec un Brandon Jefferson toujours efficace (20 pts), l'Elan Béarnais n'avait pas les armes pour rivaliser ©Claire Macel

Côté béarnais, on s'attendait forcément à souffrir sous les cercles, en l'absence du tandem Chikoko - Ndiaye (covid). Cela fut le cas, la bataille du rebond s'avérant très déséquilibrée (38 prises à 24). Les coéquipiers de Jérémy Leloup, présent au sein d'un 5 de départ new look aux côtés de Dominique Archie repositionné en 5, avaient pourtant résisté au cours d'un premier quart-temps plutôt équilibré (25-20, 10e). 

  

Les Palois tenaient, comme on pouvait l'espérer, grâce à une belle adresse derrière l'arc (5/10). Brandon Jefferson inscrivait son 4ème tir primé (sur 5 tentatives) dès la 12ème minute pour l'égalisation (27-27, 12e) et obligeait Pascal Donnadieu à prendre un temps-mort. Les voyants étaient au vert, d'autant que le jeune intérieur espoir Enzo Shahrvin avait fait une entrée remarquée avec un contre, un beau rebond offensif et une passe décisive, justement pour Jefferson. Malheureusement, les Palois cédaient du terrain à partir de ce moment-là, subissant la vitesse d'exécution du tandem Johnson - Wimbush (20 pts chacun). A 50-38, l'optimisme n'était plus de mise à l'heure de regagner les vestiaires. 

Un nouveau run des locaux (9-0) pour attaquer le deuxième acte scellait rapidement l'issue du match (59-38, 24e). Les Palois subissaient beaucoup, s'emportaient auprès du trio arbitral, laissant transparaître beaucoup de frustration. L'Elan naviguait autour des 25 unités de retard les 10 minutes suivantes (72-47, 30e puis 83-57, 35e) avant de se lâcher un peu en fin de rencontre, sans pour autant parvenir à se rapprocher. Giovan Oniangue noircissait sa ligne de stats (16 pts à 4/6 derrière l'arc) mais les jeux étaient faits depuis longtemps (101-77). Comme l'avouera avec franchise le coach Eric Bartecheky, cette soirée sera à oublier pour son équipe qui "aurait pu et dû mieux faire", même au vu des circonstances. On peut imaginer l'impatience du technicien palois à retrouver son effectif au complet et en forme avant de pouvoir disputer le prochain défi face à Orléans (samedi, 20h). Déjà que l'affluence pour ce match sera soumise à la jauge ( 2 000 max.) souhaitons qu'au moins les Palois disposent de tous leurs atouts sur le parquet. 

Chiffre
clé

3

Le nombre de contres réussis par Enzo Shahrvin. Le jeune intérieur palois (18 ans) a effectué des débuts remarqués en BetclicELITE !©Claire Macel

Betclic ÉLITE - 15ème journée

Vendredi 07 janvier
Dijon - Le Mans reporté

Samedi 08 janvier
Châlons-Reims - Strasbourg 106-98
Fos-sur-Mer - Bourg-en-Bresse 56-63

Dimanche 09 janvier 
Monaco - Le Portel 79-67
Boulogne-Levallois - Roanne 92-93
Orléans - Gravelines-Dunkerque reporté
Cholet - Lyon-Villeurbanne 85-90
Limoges - Paris 93-76

Le match en détails

J15 - NANTERRE / EBPLO