La trêve liée à la première fenêtre internationale touche à sa fin mais l'entraîneur palois, Laurent Vila, anticipe déjà la seconde, prévue en février prochain. A la veille de la reprise du championnat (CCRB - Elan, lundi à 20h45) le technicien palois est revenu pour le site officiel sur ces 15 derniers jours forcément un peu particulier, sur la suite du calendrier jusqu'aux fêtes de fin d'année et les objectifs fixés d'ici la fin de la phase Aller.

"C’est une équipe très enthousiaste et pleine d’énergie qui a  de nouveau foulé le parquet du Palais jeudi dernier. Après la victoire face à Chalon/Saône, nous avons donné quatre jours de repos aux joueurs, leur permettant de souffler, de retrouver leur famille et de prendre du temps pour eux. On a validé cette reprise lors d’un match amical face à Boulazac le week-end dernier (huis-clos au Palais) et les joueurs ont montré qu'ils pouvaient rapidement retrouver leurs repères et dominer la partie. Etant habitué à une rencontre par semaine, on pensait que cette trêve serait difficile à assumer mais au final, elle n’aura été que bénéfique, même pour nous le staff ! Les joueurs sont très sollicités avec les entraînements et les matches : la pause était nécessaire. On a repris le travail pour se reprogrammer avant ce mois de décembre important et dense. Le principal danger, c’est le rythme. On verra bien face au CCRB si les joueurs parviennent à le retrouver et à le maintenir ! Reprendre à l'extérieur est un réel challenge puisque nos deux dernières sorties se sont avérées plutôt difficiles. Avec les joueurs, on travaille rigoureusement sur cette prochaine confrontation pour l’aborder de la meilleure manière. On espère faire un retour dynamique avec une bonne entame de match, comme nous l’avions déjà fait auparavant à Strasbourg et à Cholet. On ne peut pas passer encore une fois à côté en début de rencontre car on a vu qu' après un mauvais départ à l'extérieur, il est quasi impossible de revenir."

Sitôt enregistré le succès face à Chalon/Saône qui a permis à l'équipe d'afficher à nouveau un bilan positif (9ème, 6v, 5d) les dirigeants ont confirmé la prolongation de contrat de Mickey McConnell, l'arrêt de Jerel Blassingame se pousuivant jusqu'à fin décembre. En revanche, Abdel Sylla (8 matches, 3.3 pts, 2.6 rbds/m) ne fait plus partie de l'effectif V&B, Taqwa Pinero étant désormais tout proche d'un retour à la compétition, même si aucune date n'a encore été avancée précisément. 

lv800

Taqwa est sur le chemin du retour. Il a retrouvé ses coéquipiers et le Palais des Sports cette semaine après son passage au CERS de Capbreton. Il va poursuivre sa réathlétisation sans que l'on sache encore exactement sa date de reprise. J'aurais souhaité conserver Abdel Sylla en pige le temps qu'il revienne complètement, mais cela n'a pas pu se faire et du coup, ce dernier est parti aux Seychelles rejoindre sa sélection. J'ai pu m'entretenir en direct avec lui et le remercier 1 000 fois pour son investissement. C'était quelque chose d'important pour moi et pour tous les joueurs aussi vis à vis d'un élément qui apportait beaucoup de lien dans le vestiaire. Avec le départ d'Abdel, Akos (Keller), qui a pu ainsi revenir progressivement sur le poste 4, va retrouver son poste 5 et l'on va donner un peu plus de responsabilités à Thibault (Daval-Braquet).

Côté objectif, la Leaders Cup est dans toutes les têtes à l'heure du retour à la compétition et Laurent Vila ne cache pas son ambition de rejoindre Disneyland en février prochain et ce pour plusieurs raisons qu'il détaille ici : 

Avant la fin de la phase Aller, il nous reste quatre matches à disputer en décembre plus deux en janvier après les fêtes. On a tous en ligne de mire un objectif commun: se qualifier pour la Leaders Cup et pour cela, il nous faudra selon moi être en mesure de décrocher au minimum quatre succès. Nous ne sommes pas là pour choisir les matches et le plus important est celui face au CCRB car sinon il faudra réaliser un 4 sur 5 pour atteindre l'objectif. Se qualifier pour la Leaders Cup serait un grand plus au cours de notre saison, chose que nous ne sommes pas parvenus à réaliser l'an passé. Etre à Disney voudrait dire aussi avoir une deuxième "coupure internationale" plus courte. Sinon, entre cette compétition, la fenêtre internationale et le tournoi de tennis prévu au Palais fin février - début mars qui va entraîner un changement de programmation de la rencontre face à Boulazac, cela signifierait un mois sans jouer !  On va se donner les moyens pour accomplir cet objectif, et vu le tempérament de l'équipe, la concentration observée à l'entraînement, ce que je vois est très intéressant."