Monaco, Strasbourg, Le Mans, Limoges : les 4 premiers de la saison régulière seront bien au rendez-vous des demi-finales. La logique a ainsi été respectée à l'occasion de ces quarts dont un seul aura nécessité une belle (Le Mans - ASVEL). Si l'Elan était parvenu mercredi dernier à pousser les Monégasques dans leurs derniers retranchements, il n'en a rien été samedi soir au Palais où le leader de la saison régulière s'est imposé avec autorité (98-73). Toujours autant offensive en approchant comme 3 jours auparavant la barre des 100 points inscrits, la Roca Team y a ajouté cette fois une sacrée dose d'intensité défensive, fatale pour les Palois.  Ces derniers auront tout tenté, en vain, mais sont tombés face à plus forts qu'eux. L'ovation réservée par le Palais des Sports à ses protégés est néanmoins venue boucler de la meilleure des manières cette saison 2017-2018, marquée par une 3ème participation consécutive en playoffs. Elie Okobo, qui disputait là son dernier match sous le maillot palois, a été acclamé par les supporters.

 

dernieresum
8 pts, 5 pds, 12 d'évaluation pour Kyan Anderson mais en face DJ Cooper a sorti le grand jeu avec 14 pts, 9 pds pour 19 d'évaluation ©Eric Traversié

Ce samedi soir, les Palois n'auront pas eu la moindre chance. D'entrée de jeu, la Roca Team a imposé sa puissance physique face à des V&B clairement en manque d'agressivité. Kikanovic de près, Sy en mode 2+1 et Evans à l'aide d'un tir primé avaient mis la Roca Team sur orbite après 2 minutes (0-8). L'écart revenu à 5 points en fin de 1er quart (17-22) s'expliquait par un joli triplé de Taqwa Pinero en fin de période mais les visiteurs avaient incontestablement déjà la main sur la rencontre. Cela se confirmait 5 minutes plus tard après le show DJ Cooper (14 pts, 9 pds au final) vraiment comme chez lui au Palais (23-38, 15e). Le triplé de Kyan Anderson sur la dernière possession paloise était annulé aussitôt par un missile de Rudez au buzzer pour un écart quasi inchangé à la pause (36-49).

Si Elie Okobo, forcément suivi comme son ombre après sa performance XXL du match Aller (44 pts, 42 d'éval), n'avait inscrit ses premiers points qu'à la 16ème minute de jeu, celui-ci brillait au cours du 3ème quart avec 11 points inscrits dont 3 tirs primés. Malgré tout, les visiteurs avaient réussi pendant ce laps de temps à faire encore fructifier leur avance (58-75) preuve d'une maîtrise totale, illustrée par une domination sans partage au rebond (38 prises à 23). Le dernier quart s'avérait être une formalité pour des Monégasques en rythme et heureux de boucler la série en deux matches face à des Palois valeureux jusqu'au bout (73-98) qui pourront regretter sûrement le fait de ne pas avoir accroché ce fameux match 1 à Monaco. L'aventure en playoffs s'arrête une fois encore dès les quarts de finale.