Chers supporters, 

Après cette période de silence, due à ces jours difficiles que nous n'aurions jamais imaginé avoir à vivre, nous venons vers vous pour vous éclairer sur l'actualité de notre club au travers de cette crise.
Cette pandémie du coronavirus a touché chacun d'entre nous, plus ou moins durement, du jour au lendemain, nous propulsant dans une situation imprévisible.
En dehors des conséquences immédiates déjà subies, il est à ce jour impossible de planifier et d'estimer les conditions dans lesquelles nous pourrons recommencer à jouer au basket. Nous devons également accepter, que malheureusement, les choses ne seront sûrement plus les mêmes, du moins pour un certain temps.
Ce n'est d'ailleurs pas ce qui doit être notre principale préoccupation, nous considérons en effet que dans l'immédiat, l'essentiel est de résister et de lutter de toutes nos forces pour vaincre ce virus et aller au-delà de l'incertitude. Nous espérons vivement, que pour vous, vos proches et votre entourage, vous ayez pu faire barrage à ce fléau.
Cependant viendra le jour, espérons-le rapidement, où il faudra se remettre en ordre de marche, nous y travaillons au quotidien avec détermination.
Il convient donc de préserver les intérêts de notre club que ce soit au point de vue sportif où économique.
Sportivement la situation se présente de la façon suivante :
  • L'ensemble des joueurs, entraineurs, ainsi que le personnel administratif est en chômage partiel dans le cadre des mesures gouvernementales et ce depuis le premier jour.
  • Tous les joueurs en bons professionnels essaient de poursuivre une activité de maintien en condition minimale, dans la mesure de ce qu’il est possible de faire en situation de confinement.
  • Cinq joueurs ont choisi de regagner leurs foyers pour passer cette période de confinement auprès de leurs familles : Justin Dentmon, Ronald Moore, Cheikh M'Bodj sont aux Etats-Unis, Ekene Ibekwe en Allemagne, Yohan Choupas en Ile de France et Thibault Daval-Braquet en Catalogne française. Tous les autres joueurs sont confinés à Pau. Tous savent, qu'en cas de reprise du championnat, ils seront tenus d'être présents à la convocation du premier entrainement de reprise.
  • Des discussions quotidiennes ont également lieu sur un groupe WhatsApp interne au Club, afin de maintenir le lien, y compris avec les joueurs ayant quitté le sol Français. Ces échanges sont d'ailleurs plutôt fournis.

Economiquement la problématique est relativement complexe :

  • Antérieurement à cette crise la situation financière était déjà tendue, suite à une billetterie en coupe d'Europe très en deçà de nos espérances, à une billetterie faible en Jeep Elite au regard de nos résultats sportifs et à une cascade de blessures ayant entrainé des surcoûts importants non budgétés.
  • Comme tous les autres clubs nous allons être profondément impactés par l'arrêt de notre championnat ou par sa reprise soumise à des conditions encore floues, mais à coup sûr très contraignantes : fin de saison resserrée, matchs joués à huis-clos, déplacements plus compliqués et plus coûteux, assurances et maintien des conditions sanitaires, ainsi qu'à des partenariats qui ne pourront être concrétisés, etc...
  • Nous avons bien sûr entamé le travail qui consiste à échafauder toutes les hypothèses qui pourraient éventuellement se présenter en fonction de l'évolution de la situation. Nous avons également pris en compte toutes les mesures actées et proposées par le gouvernement et nous étudions en parfaite collaboration avec notre actionnaire principal (la collectivité locale), les solutions pour que notre projet soit pérenne.
  • Enfin nous sommes actifs et force de proposition en participant assidument aux travaux de l’Union des Clubs Professionnels de Basket et de la Ligue Nationale de Basket.

La Ligue Nationale de Basket réfléchit :

  • La Ligue réfléchit au déroulement de la fin de saison et privilégie encore à ce jour la poursuite du championnat.
  • Les Présidents des 36 clubs de Jeep Elite et de Pro B participent depuis quelques jours à des ateliers qui doivent envisager l'ensemble des cas de figure, de façon à réagir avec efficacité le moment venu.

Rien n'est acté à ce jour et rien n'est écarté, y compris l'arrêt définitif de la compétition, ce qui serait, à notre point de vue, la meilleure des solutions.

Ce n'est que collectivement et avec les efforts de tous que nous réussirons et que nous nous reverrons bientôt. Ce moment venu signifiera que vous allez bien et que le danger est écarté.

Cela signifiera aussi que dans nos vies il sera temps de penser à nouveau au basket et qu'il sera temps de recommencer exactement là où nous nous sommes arrêtés - enfin presque -.

Nous savons pouvoir compter sur vous pour nous accompagner dans ces moments délicats.

Allez l'Elan.

Prenez soin de vous et restez confinés.

Didier REY

Président

lettre DR