Ce week-end, le championnat de JeepELITE reprend une nouvelle fois et pour l'Elan, il s'agira bien d'un tout nouveau départ, même si 11 rencontres ont été disputées jusqu'ici. Samedi, cela fera très exactement un mois (6 février - 6 mars) que les Palois ont stoppé la compétition, eux qui restent sur une série de 7 revers consécutifs,  les ayant précipités en zone rouge (17èmes, 3v, 8d). A l'aube d'un marathon composé de 23 matches en à peine plus de 3 mois, le Directeur Exécutif Didier Gadou fait un tour d'horizon complet de l'actualité du club pour le site officiel.

Tony Wroten - CJ Williams en renfort

La course contre la montre entamée depuis plusieurs jours afin de faire arriver dans les temps les deux recrues en provenance des USA et de valider une à une toutes les procédures administratives règlementaires a connu un dénouement heureux ce mercredi avec la qualification à la fois de Tony Wroten et de CJ Williams. Le meneur qui portera le numéro 2 et l'ailier qui aura lui le 15, devraient être du déplacement sur le Rocher ce week-end (départ en bus vendredi matin), même si le respect de la "septaine" obligatoire n'aura pas facilité leur intégration, c'est le moins qu'on puisse dire . 

Didier Gadou

Quand on recrute des éléments de la trempe de Tony Wroten ou de CJ Williams, ce n'était pas pour les engager en tant que pigistes médicaux pour quelques semaines. Cela s'inscrit dans le cadre d'une ambition sportive jusqu'à la fin de la saison. Je sais que beaucoup de personnes se sont posées la question de savoir si les repreneurs américains évoqués ces dernières semaines avaient aidé financièrement le club afin d'engager ces deux joueurs et je peux leur répondre que non, ce n'est pas le cas. Quand on a établi le budget en juin 2020, nous sommes partis sur des sommes quasi certaines, car nous n'avions pas de vision claire à propos d'une saison dont le déroulement était lié à l'évolution de la situation sanitaire de notre pays. En octobre - novembre, des aides de l'Etat sont venues consolider nos provisions. On a décidé de faire une reprise sur ces provisions afin de consolider notre équipe pour la suite du championnat. Il s'agit d'un pilotage de budget en fonction des contraintes économiques et des objectifs sportifs, qu'il faut mener dans un contexte de grande incertitude puisque nous ne savions pas, jusqu'au 22 février dernier, si le championnat allait être disputé jusqu'à son terme. Comme l'a souhaité le Directeur Sportif Dominique Loueilh et le staff sportif dans son ensemble, le club a répondu présent pour épaissir l'effectif et attaquer ainsi dans les meilleures conditions la dernière longue ligne droite du championnat. 

pointdgart
"Sans nos supporters, sans nos partenaires, nous nous sentons isolés" souligne Didier Gadou
©Eric Traversié

La reprise du championnat

Cette équipe new-look va avoir besoin d'un peu de temps et le match à Monaco doit lui permettre de monter en puissance en vue des prochaines réceptions au Palais des Sports. Nous sommes un peu en retard depuis ce revers enregistré à domicile face au Champagne Basket. Cette victoire nous fait défaut c'est certain mais il reste 23 matches alors oui, l'inconnue liée au covid plane encore mais maintenant, on doit baisser la tête et foncer. Nous avons des garçons qui ont des qualités,qui l'ont déjà montré et nous n'avons qu'une mission, c'est gagner. 

Un huis-clos pour combien de temps ? 

La Ligue a évoqué c'est vrai un éventuel retour du public à la mi-avril. On a tous envie de pouvoir réouvrir les portes du Palais, même pour des jauges minimales. Cela fait un an maintenant qu'on semble loin de tout. Sans nos supporters, sans nos partenaires, nous nous sentons isolés. Dans toutes les ligues, on voit que depuis l'instauration du huis clos, le pourcentage de victoire à l'extérieur est très élevé. Le public ne pèse plus, il n'y a plus de pression sur l'adversaire, les arbitres, l'environnement est modifié et même la qualité des joueurs, qui jouent habituellement devant les leurs, est impactée. Il faut chercher d'autres leviers car on a perdu notre moteur d'adrénaline.  

 

Des nouvelles des blessés : Justin Bibbins et Hamady Ndiaye


 
Le meneur de jeu Justin Bibbins, sévèrement touché à la cheville gauche, n'a plus joué depuis la réception de la JL Bourg le 16 janvier dernier. L'américain (14.5 pts, 4.8 pds/m) en termine, comme nous l'a confirmé le docteur du club Christophe Pons, avec la première phase du traitement, c'est à dire une immobilisation de 45 jours. Il peut désormais attaquer la prochaine étape, celle de la réathlétisation. La date de son retour à la compétition n'a pas encore été établie. Hamady Ndiaye est lui aussi à l'infirmerie. Sitôt après la rencontre disputée à Beaublanc, il a subi une intervention chirurgicale à la main . Lui aussi immobilisé, il a pu commencer voici quelques jours sa rééducation pour un retour dès que possible. Il sera néanmoins forfait pour la reprise à Monaco. bibbins03.04