L'Elan Béarnais est retombé dans ses travers vendredi soir et voit le Champagne Basket réaliser la bonne affaire (102-86) ©Teddy Picaude

 

Quelques minutes après le succès signé face à Nanterre, le coach Eric Bartecheky avait annoncé tout de go que le plus dur était à venir. Le technicien ne pensait pas si bien dire, tant ses hommes ont été dans la difficulté face au Champagne Basket, comme ce fut déjà le cas lors du match Aller. Après 17 rencontres accomplies, soit la moitié du calendrier, rien n'est encore perdu mais avec ce bilan très défavorable (4v, 13d) la mission sauvetage s'annonce ardue. 

Tout avait pourtant démarré de façon idéale au Palais des Sports Pierre-de-Coubertin de Châlons-en-Champagne. De la défense, avec trois contres successifs signés Hamady Ndiaye (x2) et CJ Williams et une adresse diabolique à l'autre bout du terrain. Résultat : un run fulgurant (0-9, 3e) et une entame parfaitement maîtrisée (9-18, 5e). Le jeu rapide développé profite autant à Vee Sanford (6 pts) qu'à Petr Cornelie (5). Plus intenses, les Béarnais dominent également la bataille du rebond (9-3) et comptent jusqu'à 11 longueurs d'avance (12-23, 8e). Déjà, la fin du 1er quart est un peu moins bien négociée mais tout de même, l'Elan est devant et c'est franchement mérité (19-24). 

Rien ne laisse alors présager un tel dévissage lors des deux quarts à venir. Comme trop souvent cette saison, la voie d'eau du navire palois se situe à l'arrière. Les Béarnais encaissent un 14-7 en 3 minutes à peine avec un changement de leader à la clé (33-31). Jamais plus les Palois ne reprendront le lead. Encore à égalité à la 18e minute (41-41) ils terminent mal le premier acte en encaissant un cinglant 8-0 avant le retour aux vestiaires (51-43). L'adresse a changé de camp, comme en témoigne le 15/19 à 2 points des locaux face au 10/23 affichés par les Palois.

Le 24-12 du 3ème quart ne fera que confirmer la tendance (75-55) et ne laissera pas de place au suspense. Travis Leslie, l'ancien de la maison, se mue en MVP ultra polyvalent avec 20 pts, 6 rbds, 5 pds au final. La marque sera aussi alimentée par Gauzin (15 pts), Lawal (16) et Saibou (18). 

En face, les Béarnais parviendront à sortir un peu la tête de l'eau en fin de rencontre afin surtout de limiter la casse. Jérémy Leloup, diablement efficace derrière l'arc (21 points dont 5/5 à 3 pts) ou encore Hamady Ndiaye sous les cercles (10 points à 5/6) seront parvenus à se montrer aux côtés des deux principaux pourvoyeurs de points de la saison, Petr Cornelie (19 pts, 9 rbds) et Vee Sanford (17 pts).

On aurait aimé aussi savourer les 12 passes délivrées par Rémi Lesca mais les conséquences de cette 13ème défaite de la saison relèguent au second plan les statistiques individuelles. C'est bien défensivement et collectivement que les Palois devront réagir, à nouveau, la semaine prochaine. La SIG, en pleine bourre, sera au Palais le samedi 10 avril (20h30, en direct sur NoA). 

Chiffre
clé

102

Le nombre de points encaissés par des Palois trop permissifs. Pourtant, tout avait bien commencé, à l'image des contres d'Hamady Ndiaye en début de match ©Teddy Picaude

Jeep® ÉLITE - 27ème journée

Vendredi 02 avril
Chalon/Saône - Bourg-en-Bresse 96-90

Samedi 03 avril
17h15 : Monaco - Orléans
19h : Limoges - Roanne
19h : Gravelines-Dunkerque - Boulogne-Levallois
20h : Nanterre - Boulazac

Le match en détails

J27 - CHAMPAGNE B. / EBPLO