Les Palois ont bien résisté à l'armada villeurbannaise avant de craquer en fin de match (106-90) ©Infinity Nine Media - Alexia Leduc

 

Les Palois avaient annoncé avant cette rencontre face à LDLC ASVEL qu'ils allaient avant tout en profiter pour travailler, progresser pour être prêts lors de prochaines joutes avec des adversaires plus à leur portée. C'est ce qu'ils ont fait et plutôt bien, poussant les hommes de TJ Parker à un dernier coup de rein nécessaire pour s'imposer, mais le 13-1 encaissé au cours des 3 dernières minutes n'effacera pas la bonne performance globale des Béarnais.

On pouvait se douter que la défense trop permissive des Palois allait souffrir face à la meilleure attaque du championnat (90.1 pts/m après ce match!) et les premières minutes de jeu le confirmaient. Même si Eric Bartecheky avait décidé d'associer dans le 5 de départ ses deux hommes forts, Petr Cornelie et Hamady Ndiaye, Gerschon Yabusele se régalait lors du 1er quart-temps avec 14 points inscrits en 8 minutes de jeu. Fort heureusement, les Palois avaient fait preuve de répondant en attaque, jouant totalement libérés à l'image d'un CJ Williams à l'adresse extérieure retrouvée : 11 points à 3/3 derrière l'arc au bout de 10 minutes. Le rendu était autant spectaculaire que le score équilibré : 28-26 pour l'ASVEL devant à la faveur d'un ultime tir primé d'Amine Noua. 

Avec un pourcentage de réussite supérieur à 70%, l'ASVEL faisait un premier break (43-33, 15e). Les Palois n'abdiquaient pas, s'appuyant sur un Petr Cornelie des grands soirs. L'intérieur palois affichait 19 pts et 6 rebonds à la pause et l'Elan regagnait les vestiaires avec seulement 8 points de retard (56-48). Une première satisfaction, eu égard à l'avalanche de points encaissés.

Prenant soin de la balle (seulement 10 ballons égarés au total), les Béarnais faisaient encore mieux lors d'un 3ème quart-temps remporté 28-22. Ils avaient même su reprendre le lead à la 27ème minute de jeu, suite à un tir à 3 points de plus converti par CJ Williams et un dunk de Petr Cornelie (70-73). Le tir au buzzer de CJ Williams, finalement non validé par les arbitres après la vidéo, aurait même pu permettre aux Palois de rester en tête en fin de quart (78-76). 

Bien que privés de 4 éléments (Fall, Kahudi, Walton, Howard) les Villeurbannais allaient, à l'aide de nombreuses rotations, faire la différence face à des Palois forcément plus émoussés en fin de rencontre. Ceux-ci auront tout donné pourtant, en étant encore devant à la 33ème, suite au tir longue distance de Jay Threatt (80-82) et en restant menaçant jusqu'à la 37è minute de jeu (93-89). Il aura quand même manqué quelques stops défensifs pour espérer concrétiser un exploit d'autant plus grand que l'Elan était encore privé de Vee Sanford.

Le bourreau des Béarnais, Thomas Heurtel  se montrait décisif en fin de rencontre avec 3 réussites à 3 points qui pliaient la rencontre. Le meneur de jeu international et ancien de la maison sortait le grand jeu (21 pts à 4/5 derrière l'arc et 6 passes décisives) et l'ASVEL filait vers un 11ème succès cette saison. 

Chiffre
clé

27

le nombre de points inscrits par Petr Cornelie, son record en carrière ! le plus régulier des Palois cette saison est actuellement au top de sa forme ©Infinity Nine Media - Alexia Leduc

Jeep® ÉLITE - 31ème journée

Mardi 20 avril 
Le Portel - Boulazac 81-77
Le Mans - Chalon/Saône 98-78
Gravelines-Dunkerque - Orléans 64-77
Roanne - Châlons-Reims 98-83
Lyon-Villeurbanne - Elan Béarnais 106-90 
Boulogne-Levallois - Monaco 78-85
Bourg-en-Bresse - Cholet 93-61
Limoges - Strasbourg 68-81 
Dijon - Nanterre 78-67

Le match en détails

J31 - ASVEL / EBPLO