L'Elan Béarnais (5e, 3v, 2d) retrouve son Palais des Sports ce dimanche à l'occasion de la venue de l'ASVEL (3e, 4v, 1d), un des favoris pour le titre. Pour cette 6ème journée de Pro A, c'est un sacré défi qui attend les hommes de Serge Crevecoeur qui souhaiteront se racheter après avoir laissé filer un match à leur portée lundi dernier dans le Nord (défaite 65-57 face au BCM Gravelines-Dunkerque). Plus intenses en défense, plus efficaces en attaque, les Palois vont devoir hausser leur niveau de jeu par rapport à leur dernière sortie pour espérer renverser un des principaux favoris au titre qui a impressionné cette semaine sur la scène européenne (victoire 108-87 face aux Allemands de Ulm en Eurocup).  

"A Gravelines on perd le match même si cela ne passe pas loin, mais quand on voit le nombre d'erreurs qu'on a pu commettre, on se dit qu'on aurait pu en prendre une bonne, si en face ils avaient été en confiance."

 Le constat d'Alain Koffi plusieurs jours après l'échec vécu face au BCM est sans appel. 

"Après la pause, nous nous sommes simplement relâchés. On peut appeler cela un excès de confiance ou autre chose, le résultat est le même et si on souhaite devenir une bonne équipe de ce championnat, il faut qu'on parvienne à s'imposer à l'extérieur. Il va falloir se servir de cette rencontre pour avancer et grandir."

libere

En attendant, l'Elan aura pour mission d'assurer à domicile et, comme face au HTV, de se relancer. Même si match à domicile rime pour l'heure avec victoire, l'international fraîchement rappelé dans la liste élargie de Vincent Collet se montre prudent : 

"Oui cela s'est jusqu'ici bien passé au Palais, mais que les choses soient claires : nous n'avons aucune garantie, cela n'existe pas en sport où rien n'est acquis d'avance et on l'a bien vu face à Gravelines. Si on veut s'imposer, nous avons intérêt à être solides tout le match car au vu de la richesse de l'effectif villeurbannais, il n'y aura pas de baisse de niveau au fil des rotations."  

 Le coach Serge Crevecoeur est revenu sur la soirée très frustrante vécue à Sportica : 

"On a pu se parler franchement depuis la défaite à Gravelines. On a un groupe capable de se remettre en question et j'ai commencé par moi-même d'ailleurs car je pense qu'il est important de savoir faire son auto-critique. J'ai revu le match deux fois et je me dis qu'il aurait peut-être été judicieux d' arrêter l'hémorragie un peu plus tôt en deuxième période et de prendre un temps mort plus vite. Je l'ai dit aux joueurs. Après, on a manqué de lucidité quand le BCM est revenu fort, n'ayant plus rien à perdre. Il faut qu'on continue d'exécuter notre travail défensif même dans les moments durs comme on pourrait en vivre face à l'ASVEL. On pourrait parler de l'attaque, mais la priorité est de corriger toutes nos erreurs défensives... On a un leadership partagé dans l'équipe, on le sait depuis le début de la saison, car on dispose de suffisamment de joueurs d'expérience comme Yannick, Alain, Taqwa, Ken qui, chacun leur tour, devraient pouvoir, quand ça devient dur, rassembler et dire : "les gars, ça ne va pas, c'est là qu'on doit aller tous ensemble, allez on y va....."et cela, on n'a pas réussi à le faire alors on en a discuté entre nous. Attention, cela ne veut pas dire que ce sera dans la poche la prochaine fois, c'est beaucoup plus complexe que cela."

ASVEL, ogre de Pro A
La venue de l'ASVEL ne marquera pas uniquement le retour au Palais du jeune Alpha Kaba, autre réussite de la formation paloise. Ce sera aussi l'occasion pour le public palois de découvrir cette Green Team et son recrutement estival luxueux (voir SDM numéro 3). Pour Serge Crevecoeur, 

"L'ASVEL tourne très bien et je suis sûr que cette équipe en confiance va aborder ce déplacement avec beaucoup de sérieux. Tous les postes sont doublés, ils ont de la qualité, du physique, c'est impressionnant. On va devoir faire un match plein, défensivement presque parfait, plein d'énergie dans le respect de tout ce qu'on sait faire pour espérer qu'on puisse les pousser eux à faire un match moyen, voire en dessous de la moyenne. Le public du Palais joue un rôle capital, l'équipe a été à l'aise jusqu'ici et j'espère que cela va continuer. La saison ne va pas se jouer sur ce match. Nous devons aborder ce rendez-vous totalement libérés car face à une formation telle que celle de l'ASVEL, nous n'aurons rien à perdre !"

PRO A (J06)
EBPLO - LYON-VILLEURBANNE
Dimanche 22 octobre - 18H30 (Palais des Sports)
Match espoirs à 14h30

Arbitres : Mehdi DIFALLAH, Paul ANTIPHON, Matthieu ROUX