Deux séries ont pris simultanément fin à la Meilleraie en ce mardi soir. En faisant tomber l'Elan (86-76), les Choletais se sont imposés à domicile pour la 1ère fois en 2018 et ont su interrompre une série de 6 défaites consécutives devant leurs supporters. Les Palois se voient au contraire stoppés dans leur élan après 4 victoires de rang. Au-delà, c'est surtout une bien mauvaise opération pour les hommes de Laurent Vila en vue des playoffs même si les défaites simultanées de Limoges, Nanterre et Gravelines-Dunkerque ont atténué au classement les effets négatifs de ce revers. L'Elan reste dans le bon wagon pour les phases finales mais s'est compliqué la tâche, surtout à la veille des rencontres à venir face à Strasbourg et Monaco.

L'occasion était belle mais voilà : pour espérer s'imposer à l'extérieur dans ce championnat si dense, il faut mettre beaucoup plus d'intensité que n'ont su en mettre des Palois très vite débordés en matière d'engagement, à l'image de ce 5-0 d'entrée des Choletais, suite aux réussites de Gates et Palsson. Les 10 premières minutes furent néanmoins plutôt équilibrées entre deux formations maladroites (33% de réussite chacune). C'est surtout le deuxième quart-temps qui fut révélateur de ce manque d'intensité des coéquipiers de Yannick Bokolo avec des chiffres qui faisaient mal à l'heure de rentrer aux vestiaires : 23 rebonds à 11 côté Cholet et 31 pts encaissés au cours du seul 2ème quart.

resumcholet1
Les Palois ont su mettre de l'intensité défensive en début de 3ème quart-temps pour revenir dans le match ©Cholet Basket

La suite fut de meilleure facture avec un retour très rapide dans le match dès l'entame du 2ème acte, impulsé par Elie Okobo, au four et au moulin : 20 pts, 7 passes et 23 d'évaluation pour le jeune Palois. On pensait même que les Palois avaient fait le plus dur en passant devant grâce à Vitalis Chikoko (57-58, 27e) mais ce coup de rein n'allait pas se révéler être suffisant pour renverser un Cholet basket mis sur orbite par une Meilleraie pas à la fête comme cela depuis bien longtemps. Jamais très loin (67-32, 30e puis 74-70, 36e) l'Elan ne parviendra plus jamais à renverser la vapeur pour aligner un 6ème succès de rang (86-76).

Comme à l'Aller, les bourreaux des Palois auront été Gotcher à l'adresse lointaine toujours aussi précieuse (20 pts à 5/7 derrière l'arc) et à l'abattage de Gates dans la peinture (14 pts) bien relayé en fin de match par Boutsiele (10 pts, 8 rbds).