Sans meneur US, sans Ousmane Drame et plombés par 5 mois sans victoire, les Palois n’abordaient pas cette rencontre dans les meilleures conditions. Pourtant, ils ont su faire front et signer une victoire capitale pour la confiance. ©Eric Traversié

 

 

L’entame était très difficile pour une équipe en proie au doute et que les premières minutes n’allaient pas rassurer du tout. Eric Bartecheky, qui avait décidé d’aligner le même 5 de départ que face à Roanne une semaine plus tôt (Lesca- Sanford-Williams-Cornelie-Ndiaye) se voyait dans l’obligation d’arrêter le jeu très rapidement (2-10, 4e). Rebic et Stone avaient artillé de loin (2/2 à 3 points) face à des Béarnais inoffensifs à cette distance (0/5). L’écart grimpait rapidement à +12 (4-16, 6e) avant que les protégés du Palais ne réagissent. Profitant de 5 balles perdues par la formation de Pascal Donnadieu, ceux-ci revenaient déjà en fin de 1er quart-temps (13-19). Pour faire face à l’absence de réussite à longue distance, Petr Cornelie proposait des solutions près du cercle. Une action à 4 points de Jérémy Leloup suivie d’un 2/2 aux lancers de Digué Diawara offraient l’égalisation à des Palois à nouveau dans le coup (21-21, 12e). Avec une bonne gestion de la balle (seulement 4 ballons perdus à la pause), de l’application en défense et une belle circulation en attaque, les coéquipiers de Nico de Jong viraient en tête à la pause (46-40). Le deuxième quart-temps s’était révélé prolifique (33-21). Petr Cornelie avait été l’homme de ce premier acte (17 pts, 6 rbds), Gérald Ayayi se montrant très précieux en sortie de banc (10 pts à 100% de réussite).

La belle impression laissée par des Palois retrouvés allait se confirmer au cours d'un second acte maîtrisé. CJ Williams inscrivait 7 points de rang au retour des vestiaires pour tout de suite maintenir les siens dans le bon tempo (53-46, 23e). Vee Sanford se jetant au sol pour récupérer un ballon afin d'envoyer Rémi Lesca en contre attaque rajouter 2 points : l'illustration d'un Elan de combat qu'on n'avait pas vu depuis longtemps (59-48, 25e). Nanterre remettait néanmoins un léger coup de pression à  la fin du 3ème quart-temps (66-61), la faute principalement à une adresse à 3 points toujours en berne côté Elan (1/13).

Même si les hommes de Pascal Donnadieu allaient rester dangereux jusqu'au terme du match par le biais de Reed (21 pts et Conklin (15), les Béarnais ne paniquaient pas et ce malgré la présence du MVP du match, Petr Cornelie (19 pts, 6 rbds, 24 d'éval) sur le banc pour 5 fautes dès la 34ème minute de jeu. Hamady Ndiaye, aussi courageux qu'efficace (11 pts à 5/6) claquait un nouveau dunk (82-75, 37e) qui  rapprochait plus que jamais les Palois d'un 4ème succès cette saison. Cordinier, pas dans son assiette (5 pts, 3 bp, 0 d'éval) prenait part à la série de 3 râtés successifs à 3 points qui scellaient le sort du match. Jérémy Leloup (11 pts, 8 rbds, 3 pds, 21 d'éval.) finissait le travail sur la ligne de réparation. Les Palois pouvaient enfin se retrouver au centre du parquet pour savourer, collectivement, ce succès qui fait un bien fou !

Chiffre
clé

108

l'évaluation collective des Palois qui, à 9, ont parfaitement réussi leur mission commando ©Eric Traversié

Jeep® Élite 26ème journée

Samedi 27 mars
Cholet - Orléans 91-70
Le Portel - Chalon/Saône 84-83
Boulazac - Limoges 63-72
Roanne - Bourg-en-Bresse 102-97 

Dimanche 28 mars
Lyon-Villeurbanne - Châlons-Reims

Le match en détails

J26 - EBPLO / NANTERRE