La famille de l'Elan Béarnais est en deuil. C'est avec une infinie tristesse que nous avons appris la disparition ce lundi 03 février de Pascal Laperche (55 ans) qui a succombé à un malaise cardiaque. Ancien joueur de l'Elan (1984-86) à l'instar de son frère Philippe (1982-86) il avait été de l'épopée de la Korac'84. 

korac800Pascal Laperche (numéro 4) à côté de son frère Philippe (numéro 8)
vainqueurs de la Korac en 1984 

Pascal Laperche avait été élu maire de Beaupuy (Lot-et-Garonne) en 2008 avant d'être réélu en 2014 et il était également vice-président de Val de Garonne Agglomération. 

Didier Gadou, son ancien coéquipier et Pierre Seillant, son ancien Président ont tenu à réagir à l'annonce de ce drame : 

Didier Gadou :

"Je suis énormément peiné. Pascal, comme Philippe, c'est notre histoire, cette fabuleuse épopée qu'a pu être la Coupe Korac. On se sent concerné car c'est beaucoup de très bons souvenirs avec l'arrivée sur Orthez des deux fratries. C'est la génération 64, celle de mon frère Alain. Ce n'était pas évident de faire sa place à son poste vu qu'il y avait un meneur d'exception,Freddy Hufnagel et aussi Christian Ortega. Il n'empêche, c'était un gros bosseur, un vrai meneur perfectionniste qui donnait tout pour réussir. Il a toujours su mettre à profit ses qualités, y compris lorsqu'il a pris une autre voie après le basket."

Pierre Seillant :

"Je suis stupéfait par cette annonce car c'était un véritable athlète qui nous quitte bien jeune. Je me souviens de mon déplacement il y a près de 35 ans à Beaupuy où j'avais été rencontré les parents de Pascal et Philippe pour les convaincre de voir leurs fils nous rejoindre. Il y avait les frères Gadou et les frères Laperche. Ils seront champions de France en espoirs puis sacrés champions d'Europe en 1984. Si Philippe était un ailier fort très athlétique, Pascal était un meneur rapide, intelligent avec un caractère marqué, un vrai meneur d'hommes. Il y avait la concurrence à ce poste de Freddy Hufnagel bien sûr mais son nom reste associé à cette très belle page de l'histoire de notre club. Je ne l'ai pas connu très longtemps mais suffisamment pour savoir que c'était quelqu'un de franc et de charmant."

A sa famille et à l'ensemble de ses proches, l'Elan Béarnais exprime ses plus sincères condoléances.

8485800Pascal Laperche, ici avec le numéro 5, toujours à côté de son frère, Philippe,
portant le numéro 8