Battus à Sportica, les Palois se retrouvent dans l'obligation de s'imposer face au Portel samedi (18h30) ©Julie Dumélié

Tout n'est pas à jeter à l'issue de cette rencontre perdue à Gravelines face à un BCM mal en point (64-59). Longtemps devant au tableau d'affichage, les Palois n'ont pas su néanmoins se montrer décisifs après la pause et ont laissé filer une nouvelle victoire qui aurait pourtant fait tant de bien. 

 

La trêve n'a pas permis de régler tous les problèmes de cet Elan version 2019-20 et le 10ème succès de la saison se fait attendre. Pourtant, en tête une grande partie de la rencontre, les Béarnais ont fait preuve de sérieux en défense et ont montré plus de  régularité au fil de la rencontre. Cela aurait pu suffire pour faire la différence face à des Maritimes en mal de confiance, et ce même dans un Sportica en fête pour cause de carnaval. Oui mais voilà : en ayant laissé le BCM revenir trop vite dans le match après un 1er acte bien maîtrisé (de 28-34 à la pause à 36-36, 24e), en ayant laissé filer trop d'occasions, notamment en fin de 3ème quart-temps (40-45, 28e) pour se détacher, les hommes de Laurent Vila ont fini par donner le bâton pour se faire battre. La faute principalement à une attaque en berne : 20 pts inscrits au cours du 1er quart-temps puis successivement 14, 13 et 12 lors des trois suivants. Les Béarnais n'ont pu s'appuyer que sur trois principaux marqueurs : Justin Dentmon (19 pts), Cheikh Mbodj (14 pts) et Travis Leslie, sur le chemin de la forme (13 pts, 8 rbds), mais avec Ronald Moore, Tyrus McGee et les moins utilisés  Léo Cavalière et Digué Diawara à 0 point au compteur, cela fait peu. Trop peu. 

L'équipe, désormais engagée clairement dans la course au maintien, a manqué d'efficacité face à un adversaire qui était à sa portée mais qui a su faire la différence au cours des dernières minutes suite aux tirs primés de Sene et de Morris. Si mathématiquement l'Elan reste à deux succès des playoffs, c'est bien vers le bas du classement que tous les regards se tournent, car la dynamique actuelle - 1 victoire lors des 6 dernières journées - ne plaide pas du tout en faveur des V&B. 

En ayant grillé un nouveau joker à Sportica, les Palois se sont rajoutés clairement un surplus de pression avant d'aller défier la lanterne rouge du championnat, Le Portel, privé de rencontre ce week-end à Strasbourg. A l'occasion de ce nouveau match de carnaval, mais au Chaudron cette fois, il ne faudra pas se manquer (samedi, 18h30). Les succès du week-end de l'Elan Chalon, du CCRB et de Roanne ont confirmé que l'Elan n'avait désormais plus le temps de trainer en route. 

 

Chiffre
clé

12

le nombre de points inscrits par l'Elan lors du 4ème QT : le reflet des difficultés rencontrées en attaque par des Palois de plus en plus stériles au fil du match ©Julie Dumélié

 

Jeep® ÉLITE - 24ème journée

vendredi 28 février

  • Roanne - Boulogne-Levallois 116-108
  • Châlons-Reims - Limoges 80-77

samedi 29 février

  • Cholet - Chalon/Saône 93-99
  • Dijon - Orléans 90-71
  • Nanterre - Boulazac 85-71
  • Le Mans - Bourg-en-Bresse 91-93