La route est encore longue pour les Palois mais ce 6ème succès de la saison, le deuxième consécutif, pousse à l'optimisme (72-80) ©Georges Burellier

 

La SIG Strasbourg avait enchaîné 7 succès avant de mordre la poussière au Palais samedi dernier. Mardi soir, la Chorale de Roanne a également chuté face à des Palois retrouvés alors qu'elle restait sur 5 victoires d'affilée, dont une pour le moins convaincante...face à l'Elan ! En dépit d'un secteur intérieur toujours amoindri suite aux arrêts successifs d'Ousmane Drame et de Nicolas de Jong, Eric Bartecheky a réussi à créer un véritable esprit commando qui se traduit avant tout par un engagement défensif de tous les instants. Certes les Palois font des erreurs, mais l'abnégation et l'agressivité déployées leur permettent tout de même de faire la différence. Face à Strasbourg, 26 balles avaient été égarées en route. Du côté de la Halle Vacheresse, il y en a eu 18. C'est mieux mais pas encore de quoi satisfaire le technicien palois. Néanmoins, le retour de Justin Bibbins aux affaires depuis deux matches (16 pts, 7 pds face à la Chorale)  a clairement permis de remettre de l'ordre dans le jeu et les débuts prometteurs de l'autre meneur US Jay Threatt, lequel n'a rien forcé (5 pts, 5 pds) sont encourageants. Autre motif de satisfaction, et pas des moindres, c'est le retour de l'adresse extérieure. (voir stats ci-dessous). A l'image de CJ Williams, en manque total de réussite depuis 4 matches derrière la ligne des 6.75m (0/16) les Palois ont retrouvé leurs sensations. L'ailier US a assuré (18 pts à 4/7) tout comme ses coéquipiers. Les flèches décochées derrière l'arc ont grandement contribué à mettre l'Elan sur orbite (13-23, 10e) tout comme l'écrasante domination au rebond (11 prises à 2 après  10 minutes).

Même avec 15 longueurs d'avance à la pause (28-43), on restait concentré côté béarnais,  redoutant la réaction des hommes de Jean-Denys Choulet. 
Celle-ci est bien intervenue, à cheval entre le 3ème et le 4ème quart-temps avec un run (14-0) qui avait de quoi rappeler de mauvais souvenirs, comme face au Champagne Basket avec un Elan renversé et sans réaction. Cette fois, même sous la pression (62-64, 32e), les Palois ont su faire front, bien aidés par la réussite de Justin Bibbins et celle du MVP du match Petr Cornelie (22 pts, 10 rbds, 24 d'éval.). Le plus régulier des Béarnais cette saison a tenu la baraque, y compris au poste de pivot, avec à ses côtés un Jérémy Leloup endurant et polyvalent au poste 4 (8 pts, 8 rbds, 4 pds en 36 min). On se posait la question avant le match et on a désormais la réponse. Oui cet Elan nouveau peut aussi s'exporter et c'est une sacrée bonne nouvelle pour une équipe qui restait sur 8 revers consécutifs loin du Palais. Oui, l'esprit de solidarité est retrouvé au sein d'un groupe qui peut s'imposer avec un Vee Sanford en petite forme (0 pt en 11 min) mais qui peut compter aussi sur ses jeunes, Gérald Ayayi se montrant particulièrement efficace lors de son passage sur le parquet (8 pts à 100% en 10 min de jeu). 
Rien n'est fait, les joueurs l'ont tous rappelé après le match mais le chemin pris semble vraiment être le bon cette fois. 

 

Chiffre
clé

42

le pourcentage d'adresse à 3 points des Palois (11/26) qui, à l'image de CJ Williams, ont retrouvé de l'efficacité derrière l'arc ©Georges Burellier

Jeep® ÉLITE - 29ème journée

Dimanche 11 avril
Boulogne-Levallois - Orléans 87-65

Mardi 13 avril
Limoges - Dijon 69-103
Le Mans - Le Portel 90-61
Boulazac - Bourg-en-Bresse 68-81
Strasbourg - Nanterre 86-81

Mercredi 14 avril
Chalon/Saône - Monaco

Le match en détails

J29 - ROANNE / EBPLO