L'Elan travaille dans la continuité. C'est ce qui ressort de ce début d'été car après le meneur Justin Bibbins, c'est au tour du pivot Hamady Ndiaye de prolonger son bail avec l'Elan Béarnais pour la saison 2021-22. 

S'il prend peu de shoots (3.3 tirs/m) c'est toujours avec à propos (73% d'adresse) et s'il se moque de ses stats personnelles (lire ci-dessous) l'international sénégalais n'est pas qu'une force de dissuasion dans la raquette : ses 12 points inscrits en seulement 18 minutes de jeu lors de la dernière journée à Gravelines en sont encore une preuve récente. Ses qualités premières demeurent néanmoins défensives, le roc sénégalais (2.13m) ayant su mettre au service du groupe ses valeurs de combat et d'engagement tout au long de la saison. Son expérience et sa joie de vivre communicative seront autant d'atouts précieux dont disposera l'équipe à la reprise le 17 août prochain. Quelques jours seulement après l'officialisation de l'arrivée de l'international slovène Gregor Hrovat, voici une autre bonne nouvelle qui devrait ravir les supporters béarnais. 

hamady800panier
Hamady Ndiaye n'a pas fini de martyriser les cercles du Palais et c'est tant mieux !
©Eric Traversié

Eric Bartecheky : Nous sommes très heureux de pouvoir compter à nouveau sur Hamady qui affiche le profil adéquat, tant pour ses qualités de basketteur que pour ses valeurs humaines. Il devrait nous apporter cette saison encore cette dimension verticale, ses qualités défensives et cette capacité qu'il a de "rouler" au cercle. On devrait aussi pouvoir profiter des connexions qu'il a pu établir avec Justin (Bibbins) et les autres joueurs déjà présents avec nous la saison écoulée.  

800hamady
un axe 1-5 tout sourire : la complicité entre Justin Bibbins et Hamady Ndiaye va se prolonger lors de la saison 2021-22 ©Eric Traversié

Hamady Ndiaye : C'est vraiment un plaisir que de pouvoir poursuivre ma route avec l'Elan Béarnais. Nous avons vécu une année intense avec d'abord des débuts compliqués puis une fin heureuse. J'ai toujours eu confiance en notre groupe, y compris pendant nos moments difficiles. J'étais convaincu que nous disposions de tous les ingrédients pour réussir. Nos dix derniers matches ont mis en évidence l'alchimie de ce groupe et ce final m'a donné envie de rester, c'est évident. C'était capital de savoir que Justin (Bibbins), Gérald (Ayayi) et Jérémy (Leloup) seraient encore présents tout comme coach Eric (Bartecheky). C'était déjà ma deuxième saison de collaboration avec lui et ça se passe toujours aussi bien. C'est important de bien se comprendre avec son coach et c'est totalement le cas avec lui. Tout cela a pesé dans ma décision. Il y a aussi le fait que j'aime Pau, une ville que j'ai su apprécier même en période de covid au cours de laquelle les contacts avec les fans étaient limités. J'ai toujours aimé m'imprégner de la culture de tous les lieux que ma carrière m'a donné l'occasion de visiter. Pau est une ville calme, ouverte où j'ai découvert de très beaux endroits. C'est un style de vie qui me correspond autant qu'à ma fiancée qui a pu me rejoindre en fin de saison. Je pense que nous pourrons faire de belles choses avec l'Elan, à condition de vite se mettre en rythme contrairement à la saison dernière. Je n'ai pas d'objectifs personnels car je me moque de mes stats. Ce que je veux, c'est rester en forme afin d'aider au mieux l'équipe en faisant ce que je sais faire, dans le registre qui est le mien.

 

Hamady Ndiaye
Né le 12.01.1987 (34 ans) à Dakar (Sénégal)
2.13 m - Poste 5

2006-2010: Rutgers University (NCAA)

2010-2011: Washington Wizards (NBA)
16 matches, 0.9 pt/m puis
Janvier 2011  : Dakota Wizards (D-League)
11 matches, 4 pts, 4.2 rbds/m puis 
Février 2011 : Washington Wizards (NBA)

2011-2012: Washington Wizards (NBA) 3 matches
Janvier 2012 : Iowa Energy (D-League)
10 matches, 5 pts, 3.6 rbds/m
Février 2012 : Maine Red Claws (D-League)
13 matches, 6.8 pts, 4.9 rbds/m

2012 : Guangzhou Liu Sui Whampoa (Chine-NBL)
18 matches, 17.6 pts, 14.3 rbds, 6.7 contres/m

2012-2013: Sacramento Kings (NBA)
Novembre 2013 : TianJin Steel (China-CBA)
31 matches, 11.1 pts, 8.9 rbds, 3.9 contres/m

2013-2014: Sacramento Kings (NBA)
14 matches, 0.4 pt, 1.3 rbds/m
Reno Bighorns (D-League): 2 matches, 6.5 pts, 6 rbds/m
puis Delaware 87ers (D-League) : 15 matches, 3.5 pts, 3.2 rbds/m

2014 : Guangxi Rhinos (China-NBL)
22 matches, 16.9 pts, 12 rbds, 4.4 contres/m
Octobre 2014 : United Byblos Amchit (Liban)
9 matches, 7.1 pts, 7.9 rbds, 2.8 contres/m 

2015: KIA Sorento (Philippines-PBL)
Governor's Cup 11 matches, 17.6 pts, 15.2 rbds/m

2015-2016: Bnei Hertzeliyya (Israel-Winner League)
35 matches, 6.9 pts, 5.1 rbds, 2.4 contres/m

2016-2017: Unicaja Malaga (Espagne, Liga Endesa)
Eurocup: 10 matches, 4.6 pts, 2.2 rbds, 1.2 contres/m
Liga Endesa: 13 matches, 1.8 pts, 1.6 rbds, 1.2 contres/m

Février 2017 Bnei Hertzeliyya (Israel-Winner League)
11 matches, 5.2 pts, 3.3 rbds/m

2017-2018 : Scandone Avellino (Italie, série A)
Championnat : 19 matches, 6 pts, 4.6 rbds, 2.3 contres/m
BCL: 14 matches, 5.4 pts, 3.7 rbds, 1.8 contres/m

2018-2019: Sidigas Avellino (Italy, série A)
Championnat : 23 matches, 5.5 pts, 4.1 rbds, 1.7 contres/m
BCL : 10 matches, 6.1 pts, 4.2 rbds/m

2019-2020: BCM Gravelines-Dunkerque (JeepELITE)
19 matches, 6.2 pts, 3.9 rbds, 1.8 contres/m

2020-2021 : Elan Béarnais (JeepELITE) :
29 matches, 5.7 pts, 3.3 rbds, 1 contre/m