Alors qu'ils étaient parfaitement dans le coup après 30 minutes (54-55) les Palois ont littéralement craqué au cours d'un terrible 4ème quart-temps (84-62)

On savait qu'un succès à Bourg serait synonyme de gros bonus pour des Palois jusqu'ici trop tendres face aux équipes du top 8 (une seule victoire signée en décembre face au Mans, 8ème). Vendredi soir, en match avancé de la 22ème journée de JeepELITE, on a bien cru pendant 30 minutes que l'Elan avait cette fois les arguments pour faire un coup d'éclat. Un quart-temps plus tard, c'est surtout un gros coup sur la tête que les coéquipiers de Léo Cavalière avaient seulement récolté.

 

Bien en rythme avec un très joli 5/7 derrière l'arc, les Palois n'avaient pas manqué leur entame de match (20-22, 10e) contrairement aux dernières sorties face à Strasbourg et Bandirma. Même si l'adresse lointaine avait fondu comme neige au soleil lors du deuxième quart, tout restait possible à la pause (41-34). Thibault Daval-Braquet (8 de ses 10 points - son record personnel - ont été inscrits au cours de ce 1er acte) s'était montré précieux et même si la JL Bourg dominait la bataille des airs, les Palois tenaient le choc. L'adresse revenait au retour des vestiaires. Dentmon (12 pts) par deux fois, puis McGee : les triplés s'enchaînaient et l'Elan passait un 21-9 aux locaux (50-55, 29e). Ekene Ibekwe (20 pts) manquait même de justesse un tir à 3 points qui aurait pu offrir 8 longueurs d'avance aux siens. Dans la foulée, Andjusic (21 pts), déjà le bourreau des Palois à l'aller, rajoutait deux lancers après une réussite de Johnson (15 pts). Les deux meilleurs marqueurs de la Jeu réduisaient ainsi l'écart en toute fin de période (54-55, 30e). On était surtout loin de penser à ce moment-là que Bourg venait d'entamer une série improbable : 24-0 avec un Elan muet pendant plus de....9 minutes !

Il faudra attendre la 38ème (74-55) pour voir l'Elan débloquer son compteur par le biais de Tyrus McGee (13 pts) mais le match était plié depuis un bon moment déjà. Sans énergie, sans agressivité, les Palois erraient sur le parquet sans trouver la moindre solution en attaque et sans pouvoir arrêter des Bressans qui n'en demandaient pas tant. Un dernier quart-temps cauchemardesque qui balayait les efforts fournis durant les 30 minutes précédentes.

Ce 13ème revers de la saison a fait perdre une place au classement à des Palois désormais 11ème (9v, 13d).Après une semaine éprouvante passée loin de chez eux, les Béarnais ont un peu plus d'un week-end pour tenter de récupérer et de refaire du jus avant de s'attaquer à une montagne encore plus haute : défier mardi au Palais (20h) des Dijonnais invaincus à l'extérieur depuis le début de saison (11 matches, 11 victoires !). 

Chiffre
clé

24

comme le nombre de points encaissés par les Palois sans en inscrire un seul au cours d'un trou d'air rédhibitoire qui aura duré 9 minutes ©Jacques Cormarèche

Jeep® ÉLITE - 22ème journée

Samedi 08 février

  • Nanterre - Châlons-Reims 104-84
  • Strasbourg - Limoges 105-100 (ap)
  • Gravelines-Dunkerque - Monaco 63-79
  • Le Mans - Le Portel 109-80
  • Cholet - Orléans 70-67
  • Boulazac - Chalon/Saône 70-73
  • Roanne - Dijon 87-93

Dimanche 09 février

  • Lyon-Villeurbanne - Boulogne-Levallois