Au-delà de l'affiche forcément très alléchante entre l'Elan Béarnais et le MSB (samedi, 18h au Palais des Sports), le duel de coaches qui s'annonce, ne manque pas de sel entre d'un côté Eric Bartecheky qui retrouve une formation qu'il a su guider jusqu'en playoffs ces deux dernières saisons et de l'autre, Laurent Vila, son ancien assistant devenu depuis head coach. Un véritable match dans le match que l'on a souhaité évoquer avec l'ancien technicien palois.

"Eric, comment abordes-tu ces retrouvailles avec ton ancien club ?"

"D'un côté, on est forcé de dire que cela fait partie des 34 matches d'une saison régulière et qu'il faut, quoiqu'il arrive affronter deux fois chaque adversaire, mais d'un autre  c'est un rendez-vous spécial puisque je reviens dans une salle et une ville que j'ai beaucoup appréciées et que j'ai adoré mes deux années passées au sein de l'Elan Béarnais, avec plein de supers souvenirs."

"Côté banc, c'est Laurent Vila qui sera cette fois face à toi.."

"Je n'ai aucun commentaire à faire sur ce qui a pu se passer cette saison à Pau mais je ne cache pas que je suis très heureux pour lui. Au-delà de ses qualités, c'est en plus quelqu'un qui a vraiment la fibre Elan Béarnais depuis le temps qu'il s'investit pour ce club."

bartoche2
Laurent Vila et Eric Bartecheky : côte à côte la saison dernière et face à face demain au Palais ©Eric Traversié

"Comment juges-tu le parcours de ta nouvelle équipe ?"

"A ce stade de la compétition, notre classement en Jeep® ÉLITE ainsi que notre place en finale de Leaders Cup pourraient nous faire dire que c'est positif mais je sais à quel point rien n'est jamais acquis et que tout va très vite. On est ambitieux, on souhaite finir le plus haut possible bien que le tandem Strasbourg - Monaco soit quand même au-dessus de nous. On regarde aussi en dessous car notre calendrier à venir n'est pas simple."

"Avec 18 victoires, vous disposez quand même d'une bonne marge vis à vis de vos premiers poursuivants..."

"Pas quand on regarde le point-average avec les équipes concernées. Nous sommes satisfaits pour l'instant mais sûrs de rien non plus. Nous avons été capables de montrer des visages bien différents et puis nous venons d'enregistrer la blessure de Will Yeguete, il faut intégrer un nouveau joueur (Yannis Morin), il n'y a vraiment rien de fait."

Eric
Eric Bartecheky avait retrouvé dès le 30 septembre dernier son ancienne équipe lors de la 3ème journée de championnat ©Dominique Breugnot

"Quel regard portes-tu sur ton adversaire béarnais ?"

"Cette équipe a beaucoup d'atouts et vient de le prouver avec ses 7 victoires lors des 9 dernières journées. Elle est bien équilibrée avec des joueurs très expérimentés comme Yannick Bokolo ou Alain Koffi et des jeunes plein de talent. Les américains Chris Dowe et Ken Horton m'apparaissent complètements libérés depuis quelques semaines et d'autant plus dangereux. Il y a vraiment de la qualité dans ce groupe et une belle combativité. Je m'attends vraiment à un match compliqué pour nous."

"Es-tu surpris de la saison effectuée par Elie Okobo ?"

"Très franchement, oui. Je connaissais évidemment tout le talent qu'il possède mais cela ne fait pas tout et je suis quand même impressionné par ses performances. C'est un joueur complet qui avec toute la confiance qu'il a su accumuler, est capable d'actions de très haut-niveau."