-2 face à Monaco, -3 face à Dijon : que ce soit face à la Roca Team ou bien samedi soir en Bourgogne, la mauvaise gestion du final aura coûté cher à l'Elan Béarnais qui a concédé face à la JDA sa troisième défaite en quatre journées (81-78) et qui accumulent les regrets. Pourtant, en jouant les yeux dans les yeux avec une équipe encore invaincue cette saison, les Palois ont montré qu'ils étaient sur le bon chemin et à l'image de la réussite du trio Harris - Smith - Chikoko, les motifs de satisfaction sont bien réels. Cependant, les Palois devront être à l'avenir plus efficaces dans les moments décisifs pour espérer l'emporter.

L'entraîneur Laurent Vila avait beaucoup insisté sur l'entame de match avant ce rendez-vous et ses hommes ont bien appliqué les consignes avec un premier quart rondement mené, remporté 24-19. Il faut dire que la JDA Dijon avait été privée prématurément de son maître à jouer Holston, victime d'un coup au visage après moins de deux minutes de jeu et contraint d'abandonner ses partenaires. Auteur de deux triplés, Taqwa Pinero avait ouvert la voie, le meilleur marqueur de ce début de saison CJ Harris était aussi en jambes et Vitalis Chikoko déjà efficace sous les cercles.2 balles perdues de suite, une défense plus perméable et la JDA en profitait pour recoller aussitôt au score à l'aide d'un triplé de Julien (24-24, 12e). Leloup (15 pts) se montrait aussi adroit derrière l'arc et l'activité de Loum (12 pts, 8 rbds) sous les cercles faisait le reste : la JDA, plus agressive en défense, remportait le quart (22-14) et renversait la vapeur à mi-parcours (41-38, 20e). L'écart aurait même pu être plus large sans le triplé sur un pied et au buzzer de Donta Smith...

 

vitalisdijon
Encore un double-double pour Vitalis Chikoko (13 pts, 10 rbds) mais l'Elan s'incline en Bourgogne ©P. Brochot

 

Le retour des vestiaires se passait mieux pour les Palois qui signaient un 8-2 pour entamer le deuxième acte (43-46, 22e). Un très bon passage de Digué Diawara (11 pts) permettait même aux V&B de compter jusqu'à 6 longueurs d'avance (54-60, 28e). De quoi presque oublier la sortie prématurée pour 5 fautes de Léo Cavalière dès la 24ème minute de jeu ! Devant au score à l'entame de la dernière ligne droite (63-64, 30e) les coéquipiers de Yannick Bokolo s'enferraient pourtant à nouveau dans la défense coriace des Bourguignons au cours d'un 4ème quart beaucoup plus besogneux. En 5 minutes, les V&B n'inscrivaient que deux petits points et se retrouvaient en difficulté après les réussites de Pearson et Emegano (72-66, 35e). L'omniprésent Donta Smith (14 pts, 10 pds, 7 rbds) inscrivait un 2+1 capital pour relancer la machine (72-69, 36e). 4 lancers de rang signés CJ Harris et le suspense était de retour (74-73, 38e). A 90 secondes de la fin de la rencontre, c'est Taqwa Pinero qui signait d'un triplé l'égalisation (76-76). Malheureusement, Vitalis Chikoko sortait en suivant pour 5 fautes, Ware et Julien offrant à la JDA sur la ligne de réparation une marge, certes étroite mais suffisante, pour verrouiller un 4ème succès en autant de journées. Pour un final mal négocié, les Palois pourtant combatifs échouaient encore de peu. 

 

JDA DIJON - EBPLO 81-78
(19-24, 22-14, 22-26, 18-14)
dimanche 30 septembre Palais des Sports J.M. Geoffroy
Arbitres :  Mehdi DIFALLAH, Maxime BOUBERT Maxime , Jérémy FOUCAULT
les marqueurs palois : Harris 23, Smith 14 (10 pds, 7 rbds), Chikoko 13 pts (10 rbds, 5 pds), Diawara 11, Pinero 9,  Blassingame 6, Cavalière 2 , Bokolo 0, Sylla 0
21 passes décisives, 11 balles perdues, 6 interceptions


Espoirs : JDA DIJON - EBPLO  68-57
(Thibault Daval-Braquet 17 pts, 8 rbds)