Le 27 mai. Voilà la nouvelle date clé que tout le basket hexagonal attend. Ce jour-là, l’assemblée générale de la LNB qui regroupe notamment l’ensemble des Présidents de clubs de JeepELITE et de Pro B décidera de l’issue du championnat 2019-20 et de la prochaine formule appliquée en 2020-21.*

Un temps envisagée en présentiel, cette réunion à laquelle prendra part également les représentants des familles du basket (joueurs, entraîneurs etc..) se déroulera par visioconférence. A moins de deux semaines de ce rendez-vous crucial, nous avons échangé avec le Président Didier Rey, qui revient sans détour sur l’actualité du club vert & blanc.

 

« Président, pensez-vous qu’on y verra enfin plus clair au soir du 27 mai prochain ? »

« L’assemblée générale sera l’occasion de mettre fin à de nombreuses incertitudes tant sur les plans sportif qu’économique car les conditions de clôture de l’exercice 2019-20 qui vont être soumises au vote, vont apporter un éclairage financier essentiel. J’entends par là la question des droits TV et le reversement à chacun de nos clubs. Ce rendez-vous va également nous permettre de nous projeter sur l’exercice 2020-21. Resteront toujours en suspens les modalités de reprise qu’on ne connaîtra pas encore à la fin du mois. »

« Celles-ci étant dépendantes de l’évolution de la pandémie et des conditions sanitaires qui en découlent… »

« C’est ça. Comme il a été dit maintes fois, une reprise de la compétition à huis clos est totalement inenvisageable car économiquement non viable pour les clubs. Même une jauge minimale dans les salles pourrait être catastrophique de ce point de vue. »

rey beralDidier Rey en compagnie du Président de la LNB, Alain Béral ©Eric Traversié

« Sans les réponses à toutes ces questions, comment faire pour avancer ? »

« Sans les réponses à toutes ces questions, il faut avoir la sagesse d’attendre et je pense qu’il n’y a pas lieu de se précipiter. J’ai lu par exemple dans la presse que Léo (Cavalière) a pu estimer qu’on n’ait pas pris jusqu’ici de positions franches. Sur ce point, je tiens à le rassurer, ainsi que l’ensemble de ceux qui nous soutiennent. Nous travaillons de manière très claire, comme nous l’avons toujours fait. A ce jour, on sait que nous disposerons d’un budget plus restreint mais on ne sera pas les seuls dans ce cas, loin de là. Le marché des transferts est particulièrement calme en ce moment et c’est normal en l’absence de visibilité. Nous procédons actuellement à un arbitrage en ce qui concerne nos joueurs formés localement sous contrat et si l’on observe les premiers mouvements en JeepELITE, on se rend compte qu’il s’agit bien d’une tendance générale. Seuls les clubs les plus solides financièrement ont pu avancer dans leur recrutement. C’est le cas de Strasbourg qui a offert un beau contrat à notre désormais ancien capitaine et j’en suis ravi pour lui. Nous n’avions fermé aucune porte mais tout est allé extrêmement vite entre lui et la SIG. Si nous avons jusqu’ici peu communiqué, c’est que la situation actuelle est trop complexe à tous les niveaux et ce n’est que lorsque nous aurons des certitudes que nous pourrons avancer et nous exprimer. »

« En cette période inédite, comment garder le lien avec la communauté de l’Elan ? »

« Nous espérons que tous nos supporters sont en bonne santé et croyez bien que nous sommes très impatients de les retrouver au Palais des Sports. Je tiens à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui nous ont témoigné leur soutien et leur confiance. Nous avons été sensibles aux nombreux messages reçus par mail ou par téléphone durant le confinement. D’ici la reprise, partenaires et abonnés seront informés bien évidemment en priorité de l’évolution de la situation. Plus que jamais, leur soutien nous est essentiel et c’est ensemble que nous parviendrons à relever les défis qui nous attendent. »

*NB : le club a pris la décision d’attendre la publication de ces décisions avant de rouvrir son accueil téléphonique (05.59.80.01.22) qui sera effectif le lundi 01 juin 2019 à 10h.