Après deux nouveaux succès à domicile signés face à Boulazac puis le CCRB, l'Elan Béarnais (2e, 16v, 7d) a mis le cap sur Levallois. Pour l'heure, les "Metros" rappellent d'excellents souvenirs avec cette large victoire à l'Aller (84-69) mais aussi de très mauvais, à l'occasion de l'élimination prématurée en Leaders Cup (87-94) pourtant face à des LM fortement diminués. A chaque fois que l'équipe dirigée par Frédéric Fauthoux se présente face à l'Elan, c'est avec autant de motivation que de nouveaux visages. Il faut dire que les Metros n'ont pas été épargnés cette saison entre les blessures et les coups du sort mais en ce moment, l'Elan est aussi fortement touché entre Donta Smith (doigt), Léo Cavalière (orteil) ou encore Thibault Daval-Braquet (cheville). Pour cette troisième opposition de la saison entre les deux clubs, l'enjeu sera de taille.

 

Si Levallois (12e, 11v, 12d) a manqué le coche face à la JL Bourg en début de semaine (85-96), l'équipe n'en reste pas moins focalisée sur les playoffs. L'objectif est encore largement jouable même si, avec déjà 2 victoires de retard sur le 8e (Boulazac, 1 match en plus), une défaite face aux Palois serait mal venue. Pour cette dernière ligne droite de la saison régulière, Fred Fauthoux peut compter sur une équipe (une nouvelle fois) remodelée avec les renforts de Will Daniels et du volumineux Nathan Jawai à l'intérieur.


En dépit d'une saison chaotique, les "Metros"  guidés par le maître à jouer Roko Ukic et bonifiés par le talent de ses jeunes Cyrille Eliezer-Vanerot et Ivan Fevrier représentent une vraie menace pour des Palois on ne peut plus avertis depuis le traquenard de la Leaders Cup, une déconvenue que personne n'a oubliée.

lmpresa1Face au CCRB, Vitalis Chikoko (11 pts, 13 rbds) a été une fois encore très précieux
©Eric Traversié

Vitalis Chikoko : "Nous n’allons pas les laisser nous humilier encore une fois. Ils nous ont battus lors de la récente Leaders Cup, je pense que tout le monde l'a encore en tête. Cette fois-ci, nous allons essayer d'être présents dès le début. Nous nous sommes entrainés sur leurs placements, sur comment les stopper mais aussi comment les attaquer. Tous les changements liés aux blessures au sein de leur effectif font qu' ils ne sont pas habitués à jouer ensemble, ce n’est que du positif pour nous. (à propos de l'Australien Nathan Jawai, le pivot massif de 140 kilos arrivé il y a peu) il est imposant, je ne l’ai jamais vu jouer, seulement en vidéos avec le coach, mais je ne m’en préoccupe pas, je vais juste jouer et faire ce que j’ai à faire. Cela devrait être un beau combat. C’est vraiment important de garder notre seconde place en vue des playoffs; nous allons essayer de gagner autant de matches que nous le pouvons et notamment tous ceux qui restent à jouer la maison. (à propos de son entente avec Akos Keller qui peut lui être associé au poste 4). Akos est vraiment un grand bosseur. Quand je lui parle, quand on joue ensemble sur le parquet, on se comprend.  On s’écoute l’un l’autre, on a vraiment une bonne alchimie sur le terrain."

Avec ce déplacement à haut risque, les hommes de Laurent Vila entament une série à l'extérieur qui a de quoi effrayer : ASVEL, Fos/Mer, Monaco, Le Mans et Nanterre. On ne peut pas dire d'ailleurs que le technicien palois ait le loisir de savourer cette magnifique deuxième place au classement général, son groupe demeurant diminué pour une durée encore indéterminée.

Laurent Vila : "Nous avons  trois joueurs touchés (Léo Cavalière, Donta Smith et à nouveau Thibault Daval-Braquet, lui qui venait tout juste de reprendre face au CCRB mais à nouveau victime d'une entorse ce début de semaine) avec des blessures un peu particulières. On ne peut pas trop se prononcer sur les délais de retour. Il y a le temps qu’il faut pour soigner la blessure et le temps pour remettre le joueur en forme et prêt à jouer. On n’a pas de marge, il manque quand même trois éléments dont deux importants du 5 majeur, et c’est clair que ça handicape un petit peu. On se prépare en conséquence, On jouera en s'appuyant sur les présents et en trouvant des solutions pour qu’on puisse faire 40 minutes de basket consistant. Avec cet effectif au départ, on pouvait s’attendre à ce qu’ils soient plus haut au classement, mais avec tous les déboires qu’ils ont dû assumer, c’est compliqué d’avoir de la régularité dans la performance. La densité de notre championnat fait que, dès qu’on perd un match ou deux, on se retrouve éjecté du top 8 mais ils peuvent le réintégrer très rapidement. Il est évident que nous serons attendus et qu’ils vont commencer le match avec beaucoup d’agressivité. Pour espérer s'imposer, il faudra qu’on soit prêt à cela d'entrée de jeu, faire une bonne entame et faire face à cette agressivité défensive. Cela tombe bien, nous aussi on a cette volonté, cela devrait être un match vraiment engagé. On se souvient forcément de ce match vécu lors de la Leaders Cup, et c’est sûr qu’on ne va pas, cette fois, le prendre de la même façon. Nous allons essayer de montrer qu'on n'avait pas évolué ce jour-là à notre niveau et tenter de remettre tout ça dans le bon ordre. Si on peut prendre la première place on la prendra, mais tout le monde veut la seconde aussi ! Ce qu’il faut c’est bien jouer au basket, s’accrocher sur tous les matches et on méritera ce qu’on aura."

Levallois - EBPLO
vendredi 29 mars - 20h30
Salle Marcel Cerdan 
(Espoirs à 15h30)
Arbitres : Mehdi Difallah, Freddy Lepercq, Freddy Vansteene 
Match à suivre en direct sur FBB ou sur notre live-tweet
24e journée de Jeep® ÉLITE, programme complet : 


vendredi 29 mars
Gravelines - Limoges (20h)
Dijon - Le Portel (20h30)
Antibes - Fos/mer (20h30)

samedi 30 mars
Nanterre - Strasbourg (18h30)  rmcsport2
Chalon/Saône - Cholet (20h)
Le Mans - Boulazac (20h)

dimanche 31 mars
Bourg - ASVEL (18h30) rmcsport2

Lundi 1 avril
Châlons-Reims - Monaco (20h45) rmcsport2