Pro A (J06) A l'instar des deux premiers matches de la saison disputés au Palais, face à Nanterre et le HTV, la rencontre face à l'ambitieuse ASVEL aura permis à l'Elan de régaler son public et de lui offrir un 3ème succès de rang (94-82). Le contraste avec le visage affiché en deuxième mi-temps à Gravelines lundi dernier a été saisissant. Déterminés et appliqués de bout en bout, les Palois auront fait la course en tête et remporte au final une victoire tout à fait méritée. Avec 4 victoires au compteur après 6 journées, l'Elan se replace dans le groupe de chasse du MSB, seul leader toujours invaincu avant son déplacement ce lundi à Antibes. 

Le premier quart-temps offrait un mano a mano splendide avec deux équipes particulièrement adroites (8-8, 5e puis 14-14, 7e) l'Elan s'appuyant principalement sur la réussite du tandem extérieur Dowe - Okobo. Comme annoncé, Serge Crevecoeur avait décidé de lancer Kyan Anderson dans le 5 de départ, décalant ainsi Elie Okobo au poste 2. Ce qui était moins prévu, c'était le retour aux affaires du big man Vitalis Chikoko, de retour après de longs mois d'absence (arrêté depuis avril dernier). Ayant obtenu le feu vert la veille du match, le pivot palois montrait aussitôt au public palois qu'il avait toujours ses mains d'or avec 6 points consécutifs et un premier break à la clé (36-26, 14e). Alternant parfaitement jeu intérieur et jeu extérieur, surfant toujours sur une adresse diabolique jusqu'à la pause, les V&B viraient logiquement en tête à l'heure de regagner les vestiaires mais avec seulement 7 longueurs d'avance (50-43). Il faut dire que le duo Roberson - Slaughter avait fait parler la poudre derrière l'arc (8/13 à 3 pts au final pour eux deux).  

transcendeAlain Koffi ©Eric Traversié

Le 3ème quart allait s'avérer décisif : rajoutant à cette belle partition collective une défense de fer, les Palois signaient d'entrée un 8-0 (58-43, 22e). Ils inscrivaient comme dans les deux premiers quarts 25 unités mais n'en cédaient que 14 à leurs adversaires (75-57, 30e). Les hommes de JD Jackson réussissaient bien un rapproché à -7 dans la dernière ligne droite du match (84-77, 36e) mais il en aurait fallu plus pour déstabiliser des Palois sûrs d'eux. Vitalis Chikoko encore lui (17 pts à 8/9 aux tirs) puis Alain Koffi (12 pts) évitaient toute frayeur inutile en fin de match et le Palais pouvait savourer ce succès de prestige face à l'armada villeurbannaise (94-82). 

Difficile de dégager un MVP à l'issue de cette magnifique prestation collective (114 d'éval, 21 passes décisives, seulement 9 balles perdues). Outre le travail colossal de Vitalis Chikoko, on retiendra la meilleure performance de la saison de Kyan Anderson (14 pts, 6 passes) le très solide match d'Elie Okobo particulièrement à son avantage la veille de ses 20 ans (15 pts, 6 rbds, 3 passes, 24 d'éval.), le double-double de Ken Horton (13 pts, 10 rbds) ou encore la réussite de Chris Dowe (23 pts à 5/6 à 3 pts) qui aura mis l'Elan sur de bons rails en début de match. Très à l'aise à domicile, les Palois ont maintenant une semaine pour préparer un nouveau test taille XXL sur leur capacité à s'exporter puisque le prochain rendez-vous n'est autre qu'un classico à Beaublanc..