L'Elan y tenait, l'Elan l'a fait. En s'imposant logiquement face à Anvers et en reprennant le point average sur les Belges, les Palois se sont assurés d'éviter la dernière place du groupe en fin de saison régulière et ce, quelle que soit l'issue du match disputée à Bandirma la semaine prochaine face à des Turcs déjà qualifiés pour les playoffs. Certes, on aurait préféré voir les Béarnais lutter plutôt pour la qualification, mais les derniers espoirs s'étaient envolés à Jérusalem la semaine précédente.

  

Après les échecs face à Monaco, l'Hapoël puis le CCRB, les Béarnais avaient besoin de confiance avant d'aborder le match ô combien important face à la SIG Strasbourg (sam, 20h). Même si tout n'a pas été parfait mardi soir, l'objectif a été atteint avec une 5ème victoire européenne de la saison face, il faut bien le reconnaître, à une équipe belge qui n'a plus grand chose à voir avec celle qui organisait et disputait le dernier final 4 de la compétition. En limitant les visiteurs du soir à 57 unités (à 17/59 aux tirs, 29% de réussite) la défense paloise a sacrément contrarié Hans Vanwijn (14 pts) et les siens. Les hommes de Laurent Vila ont perdu trop de ballons (17) sans toutefois se mettre réellement en danger et possédaient déjà une belle marge à la pause (39-24). Il y a bien eu ce gros trou d'air lors du 3ème quart-temps qui aura vu revenir les Belges dans le match (de 44-24 à 44-37, 27e) mais avec un 2+1 de Petr Cornelie (12 pts, meilleur scoreur palois) suivi d'un rebond offensif et de deux nouveaux points d'un Léo Cavalière très actif (8 pts, 8 rbds) l'Elan s'était remis dans le sens de la marche à la fin du quart (56-41, 30e). En remportant le dernier quart comme les deux premiers du match, les Béarnais s'assuraient une fin de match tranquille qui voyait Gérald Ayayi profiter de ses quelques secondes de présence pour inscrire deux lancers-francs et devenir ainsi le 11ème marqueur palois de la soirée. Le meilleur réalisateur de la compétition Justin Dentmon n'avait pas été dans ses standards (7 pts à 2/9 en 21 min) mais sans conséquence. Avec un temps de jeu particulièrement bien équilibré entre joueurs et cela en dépit de la nouvelle absence de Travis Leslie, Laurent Vila aura pu préserver ses hommes. Pas un luxe en cette période ultra chargée et un autre bon point au cours d'une dernière européenne au Palais réussie.

 

Chiffre
clé

BCL - 13ème journée - Groupe B  

Mardi 28 janvier

  • Anwil Wloclawek - Teksut Bandirma 84 - 89
  • Elan Béarnais - Telenet Giants Antwerp  75 - 57          

Mercredi 29 janvier

  • Jerusalem - San Pablo Burgos
  • Rasta Vechta - AEK  Athènes

Le match en détails

BCL - J13 - EBPLO / ANVERS