L'Elan Béarnais s'est imposé face à Boulazac vendredi soir au Palais des Sports (97-95) à l'issue d'un derby aussi offensif que disputé. Avec l'appui d'un public palois bouillant, les V&B ont su faire la différence grâce à une fin de match bien négociée, après avoir été bousculés pendant plus de 30 minutes par un adversaire adroit et dominateur au rebond. Pleins de sang-froid, les hommes de Laurent Vila ne se sont jamais désunis et ce, malgré la blessure dès le premier acte de Léo Cavalière (lire ci-dessous). Ce précieux succès, le 15ème de la saison et le 10ème consécutif à domicile, permet à l'Elan de conserver seul la deuxième place au classement général. 

Ce match en retard de la 21e journée fut tout sauf une sinécure pour des Palois avides de revanche après la reprise manquée au Portel d'une part, et en ayant aussi en tête un match aller perdu logiquement au Palio (90-77). Bien longtemps derrière au score, les partenaires de Mickey McConnell ont dû s'arracher pour aller cueillir des visiteurs tout près d'un succès qui leur aurait ouvert les portes du top 8. Déjà à l'issue du 1er quart (21-20, 10e), l'Elan n'était devant qu'à la faveur d'un triplé signé CJ Harris, auteur de 10 de ses 24 points au cours de cette entame. L'axe 1-5 du BBD, entre le meneur Kenny Chery à l'adresse insolente (12 pts dont un 4/4 à 3 points pour débuter le match) et l 'efficacité de De Jong (12 points à la pause) permettait aux visiteurs de basculer légèrement devant à la pause (44-46, 20e). Là encore, un ultime triplé signé Mickey McConnell en fin de période avait fait les affaires des Palois qui venaient d'enregistrer la perte sur blessure de Léo Cavalière (luxation du gros orteil). 

bbdresum
Une fin de match bien négociée : les Palois peuvent laisser éclater leur joie, soulagés 
©Eric Traversié

Malmenés, les Béarnais l'étaient encore au retour des vestiaires et la défense paloise, pourtant si solide à l'accoutumée, était mise à mal par la réussite de Leslie, auteur de 3 missiles longue distance consécutifs (51-59, 35e). Les hommes de Laurent Vila pliaient mais ne rompaient pas et le bon passage du nouveau venu AJ Pacher (triplé puis and-one) y était pour beaucoup (59-63, 27e). En dépit d'une action à 4 pts signée par l'inévitable CJ Harris, c'est bien le BBD qui finissait fort ce troisième quart (71-76). Dominés sur le plan athlétique, les Palois laissaient trop de deuxièmes chances aux visiteurs du soir (42 rebonds dont 16 offensifs). Vitalis Chikoko, de plus en plus performant au fil des minutes, apportait toute son énergie, porté par un public ultra présent au cours du dernier quart. Sans jamais baisser les bras, les Palois s'accrochaient à l'image d'un Akos Keller courageux en défense et précieux aussi en attaque (10 pts en 19 min). Le dunk du Hongrois à deux minutes de la fin permettait au Palais d'exploser, l'Elan reprenant là les commandes du match (90-89, 38e). Mickey McConnell, toujours aussi "clutch" répondait derrière l'arc à De Jong pour un final de rêve (93-92, 39e). De Jong dégainait encore une fois de loin mais cette nouvelle réussite était annulée par le 2+1 de Vitalis Chikoko et comme entre temps, Akos Keller avait rajouté un lancer-franc, la dernière possession revenait au BBD alors que le score affichait 97-95. Ce sera le score final, De Jong encore lui, manquant cette fois le triplé de la gagne. Revenus avec du talent et beaucoup de courage, les Palois pouvaient laisser éclater leur joie dans un Palais en fusion. 

Vidéo : l'inside

EBPLO - Boulazac 97-95
(21-20, 23-26, 27-30, 26-19)

Jeep® ÉLITE J21 
vendredi 15 mars - 20h -  Palais des Sports 
Arbitres : Mathieu HOSSELET, Freddy VANSTEENE, Philippe CRETON

Espoirs : EBPLO - Boulazac 91-78
(23-13, 31-21, 18-27,19-17)

Florian Pouaveyoun 17 pts, Hugo Labadie 17pts