FAN

expérience

Auteurs d'un début de match exceptionnel, les Béarnais ont ensuite résisté au retour en force des Nordistes pour préserver un précieux succès en forme de cadeau de Noël pour les supporters ©Julie Dumélié

Même s'ils auront dû batailler jusque dans les derniers instants de la partie, force est de constater que les Palois se sont grandement facilités la tâche en entamant idéalement le match. Le premier quart-temps fut exceptionnel côté béarnais avec un avantage de 17 unités à la clé (18-35). Il faut dire qu'avec un 13 sur 15 aux tirs (dont un 100% à 2 pts), les hommes d'Eric Bartecheky n'avaient rien raté ou presque au cours de 10 minutes de rêve. Le 8-2 initial des locaux avait été rapidement oublié par le rythme et l'adresse de Palois euphoriques à l'image du tandem Oniangue (10 pts) - Jefferson (9). 

  

Ce spectacle fou se prolongeait encore 7 minutes jusqu'à ce que les Béarnais signent le plus gros écart du match (28-51, 17e) sous l'impulsion d'un Justin Bibbins au diapason de ses coéquipiers. Incapables de réagir sur le plan défensif face à la déferlante paloise, les Nordistes réagissaient néanmoins peu avant la mi-temps pour stopper l'hémorragie et les 15 points d'écart à la pause leur permettaient d'espérer un deuxième acte plus disputé. Il faut dire que Marcquise Reed, à l'adresse exceptionnelle lui-aussi (19 de ses 29 points ayant été inscrits dans le 1er acte) avait su parfaitement jouer les pompiers de service. 

Comme on pouvait le prévoir, la formation de JD Jackson réagissait au retour des vestiaires. Progressivement, malgré les efforts du tandem Bibbins - Jefferson, l'écart se réduisait irrémédiablement (67-76, 30e puis 81-83, 36e) dans une ambiance de plus en plus chaude à Sportica. Les intérieurs palois, bien trouvés jusque-là n'étaient plus guère servis sous les cercles. Malgré cela, c'est bien un Vitalis Chikoko relancé (12 pts, 7 rbds en 17 minutes de jeu) qui offrait un premier bon bol d'air aux siens (85-89, 39e) jusqu'au coup de griffe fatal signé Giovan Oniangue à 3 pts à 17 secondes de la fin du match (85-92). Une action symbolique signée par le MVP du match et potentiel All Star, auteur d'une nouvelle prestation de grande qualité (19 pts, 4 rbds, 2 pds). Les Palois éteignaient ainsi définitivement Sportica, en ayant su rester soudés pour contenir le retour du BCM. Voilà une bien belle réaction collective proposée après l'échec cuisant face aux Mets. Les Palois demeurent 5èmes au classement général après cette 8ème victoire de la saison, la 4ème loin du Palais. Prochain rendez-vous lundi soir (20h) face à la Chorale de Roanne pour l'ultime match en 2021. 

Chiffre
clé

35

Le nombre de points inscrits par les Palois lors d'un premier QT au cours duquel ils n'auront rien raté ou presque (13/15) ©Julie Dumélié

Betclic ÉLITE - 13ème journée

Jeudi 23 décembre
Roanne - Le Mans  72-84
Châlons-Reims - Cholet 89-80
Orléans - Paris 75-93
Limoges - Fos-sur-Mer 75-67
Boulogne-Levallois - Bourg-en-Bresse 71-68
Dijon - Strasbourg 97-88
         

Le match en détails

J13 - GRAVELINES / EBPLO