FAN

expérience

Bousculés en première période, les Béarnais ont sorti le grand jeu après la pause pour se défaire des Choraliens ©Frank Sotton

L'entame de match des Palois, totalement manquée (14-2, 5e) avait de quoi inquiéter. Berhanemeskel et March faisaient de suite parler la poudre dans une salle Vacheresse étouffante pour cette dernière de la saison. Sans rythme, les Palois ne parvenaient pas à poser leur jeu et les balles perdues s'enchaînaient. Malgré une première réaction entraînant un joli rapproché (17-17, 7e), ils prenaient un nouvel éclat entre la fin du premier quart et le début du second (29-18, 12e). La belle activité de Vitalis Chikoko depuis l'entame (6 pts, 8 rbds) ne s'avérait pas suffisante. L'effort fourni pour limiter la casse à la mi-temps était fructueux : Hamady Ndiaye testait le matériel avec deux puissants dunks avant que Landin Sané n'ajuste la mire à longue distance, pour faire grimper un pourcentage de réussite en berne jusque-là (3/14 à 3 points). Ce retour appréciable de l'efficacité côté béarnais offrait un écart raisonnable à la pause (47-40). 

Les Palois semblaient transfigurés au retour des vestiaires et débutaient alors un tout autre match. Déjà le cinglant 0-12 passé aux Choraliens les avait fait passer aux commandes en moins de 2 minutes (47-52, 22e). Même le panier inscrit du logo central par le jeune meneur Loren Jackson (52-52, 24e) ne perturbait pas les Palois qui remportaient le quart-temps dans les grandes largeurs (16-31) pour une avance de +8 (63-71, 30e). Muet jusqu'à la mi-temps, Brandon Jefferson avait été un des grands artisans du réveil palois avec 14 points au compteur. Il jouera juste jusqu'au bout (22 pts, 3 pds, 4 rbds, 24 d'éval.) une performance lui permettant même d'obtenir le titre de meilleur marqueur du championnat à l'issue du match (18.2 pts/m). Même chose pour Giovan Oniangue ultra efficace lui aussi : 19 pts à 5/6 à 3 pts, le tout en 21 minutes de jeu. La frayeur du soir intervenait lors de la sortie du parquet en boitant (36e) d'Hamady Ndiaye (12 pts, 4 rbds) victime d'une faute en haute altitude alors qu'il claquait un nouveau dunk. En dépit de cela, car très sérieux des deux côtés du terrain, les Béarnais s'offraient une fin de match tranquille, Marco Lasserre (3 pts) et Fabio Milanese (1 pt) participant eux-aussi à la fête (87-103). 

Chiffre
clé

63

le nombre de points inscrits par les palois au cours du 2ème acte ©Frank Sotton

Betclic ÉLITE - 34ème journée

Mardi 17 mai
Limoges - Lyon-Villeurbanne 70-79
Nanterre - Strasbourg 77-74
Boulogne-Levallois - Paris 65-81
Le Portel- Fos-sur-Mer 79-83
Le Mans - Dijon 90-62
Gravelines-Dunkerque - Orléans 87-90
Cholet - Monaco 92-85
Châlons-Reims - Bourg-en-Bresse 93-80

Le match en détails

J34 - ROANNE / EBPLO