C'est François Bayrou lui-même qui a officialisé ce lundi 21 juin, à l'occasion d'une visio-conférence organisée depuis l'hôtel de Ville, l'accord trouvé avec les repreneurs américains de Counterpointe Sports Group. Le Maire de Pau a défini les grandes lignes d'un projet "offrant les garanties nécéssaires aux deux parties", qui sera présenté lors du Conseil Municipal le 28 juin prochain puis lors du Conseil Communautaire le lendemain. 

En préambule, François Bayrou a insisté sur le travail commun effectué pour arriver à cet accord : "voilà plus de 10 mois que nous avons oeuvré autour d'abord du projet, puis des moyens mis en oeuvre et enfin des garanties : un travail conduit avec le nouveau Président David Bonnemason-Carrère, le plus précisément possible et c'est parce que nous avions ces perspectives, que le redressement sportif a pu être impulsé. On peut parler d'un véritable exploit réalisé. Il a fallu beaucoup d'engagement de la part de ceux qui ont été les premiers à faire le pont entre les 2 entités. Je remercie tout particulièrement David Bonnemason-Carrère qui a constitué une équipe qui a su rester discrète sur l'ensemble de ce travail ainsi que nos interlocuteurs américains, à savoir Tom Huston qui va maintenant avoir une partie de sa vie à Pau, Stu Jackson et bien entendu Greg Heuss, le boss de l'entité.

csgofficiel0
David Bonnemason-Carrère  et François Bayrou, le lundi 21 juin en Mairie de Pau

Le projet

Le Maire a détaillé un projet "tout d'abord sportif et patrimonial. L'Elan Béarnais fait partie de la légende du basket français. Comme le disait le poète Patrice de la Tour du Pin :Tous les pays qui n'ont plus de légende seront condamnés à mourir de froidCe n'est pas le cas de l'Elan Béarnais !  Tout le travail qui a été fait a pour objectif de rendre l'ambition à la hauteur de la légende de ce club et ce pour les années à venir. Il faut donner au club les moyens d'une progression rapide au niveau national puis européen. Pour figurer parmi ceux qui disputent le premier rang du championnat, c'est une question de budget. L'engagement que nous prenons avec CSG, c'est de porter le budget à la somme de 7 milions d'euros dès la première saison, soit une augmentation de près de 20% par rapport au budget de cette année. Nous ferons en sorte que la subvention demeure ce qu'elle a été ces dernières années et que nous puissions aider le club dans sa progression. Cette entrée de CSG va se matérialiser par la vente des actions dont nous délibèrerons la semaine prochaine pour la somme de 800 000 euros, somme qui correspond à la recapitalisation plus la mise à disposition d'une subvention exceptionnelle que nous avons connues l'année dernière. Nous avons un horizon d'ambition, avec l'objectif que l'Elan joue les premiers rôles du championnat. 

La question des moyens

Parmi les moyens que souhaitent se donner CSG, il y a un investissement immobilier très important autour de la vocation sportive et de la défense de l'environnement.  Nous allons mettre à disposition une parcelle voisine du Palais des Sports qui permettra à CSG de mettre en place un hôtel, une résidence à destination des jeunes sportifs et enfin un parcours centré sur la défense de l'environnement et la décarbonation des activités économiques. Le Palais des Sports sera mis à disposition du club sous forme de convention (80 000 €/an) à la fois pour les activités sportives et l'animation. Des travaux pourront être assurés par la collectivité. Le groupe américain aura aussi la possibilité d'utiliser le Zenith dans des conditions garanties et prioritaires.

La partie humaniste du projet est la plus ambitieuse et concerne un certain nombre de jeunes sportifs de très haut niveau et de toutes disciplines. A Pau, "Capitale Humaine", puisque c'est notre slogan, nous pensons qu'il y a un projet de développement personnel à proposer à tous ces jeunes, à la fois de leurs capacités humaines, intellectuelles et morales. 

csgofficiel2

David Bonnemason-Carrère (Président de l'Elan Béarnais) : Voilà un an que ce projet a débuté ! Je tiens à remercier vivement Greg Heuss, Tom Huston, Stu Jackson et l'ensemble des personnes qui composent CSG. Je ne cache pas que nous sommes fatigués. L'intensité et la durée des échanges reflètent l'ambition de chaque partie, mais c'était nécessaire pour se comprendre, évaluer les volontés et les capacités des uns et des autres. On a pris le temps, mais c'était indispensable avant de se marier. Aujourd'hui, nous pouvons être satisfaits du résultat. Je remercie les représentants de la Ville de Pau, Monsieur François Bayrou et Monsieur Christophe Colombel (Directeur Général des Services) pour le travail réalisé avec leurs équipes. Je remercie les trois personnes qui m'ont accompagné depuis le début de cette aventure, à savoir Dominique Loueilh, Bruno Pellure et Laurent Claverotte, sans qui rien n'aurait été possible. Je remercie tous les salariés du club jusqu'à mon prédécesseur Didier Rey. L'année a été très compliquée, tant sur le plan sportif que financier ou psychologique. En janvier, février, pas grand monde ne nous voyait rester en élite, nous nous sommes battus et on a prouvé qu'on avait de vraies valeurs humaines. Nous sommes ici un peu comme des Gaulois, c'est notre ADN et ce sont ces valeurs qu'on va entretenir. C'est une nouvelle et belle aventure qui s'annonce pour nous tous. On va basculer vers un nouveau modèle économique. 30 ans après l'arrivée à Pau, j'ai la faiblesse de penser que c'est une nouvelle étape importante dans l'histoire de l'Elan Béarnais  qui va s'écrire. On va installer différemment le club dans l'avenir avec des ambitions importantes. Au-delà de l'aspect sportif, environnemental ou immobilier, on va aussi pouvoir permettre aux supporters de devenir actionnaires de notre club par le biais des Tokens. Ce sera une première en Europe et on va tout faire pour y arriver. 

csgofficiel1

Greg Heuss : Je tiens à remercier tous les acteurs présents aujourd'hui. C'était compliqué entre la période COVID, la barrière de la langue et la distance physique. Rien de tout cela n'aurait été possible sans que tout le monde soit engagé à 100% dans la réussite de ce projet. Je tire mon chapeau à mon collègue Tom Huston, déjà présent en Europe qui a pu se déplacer et s'investir encore plus intensément que nous. J'espère que le projet sera une grande réussite dans son ensemble. Notre volonté est de proposer aux supporters du club une expérience nouvelle, tout en portant la tradition de l'Elan Béarnais. Nous avons beaucoup d' idées très excitantes et nous souhaitons aussi présenter la ville de Pau à de nombreuses personnes. Nous souhaitons tous voir ce club historique revenir au sommet rapidement.

Stu Jackson : Je tiens en premier lieu à saluer et féliciter la performance incroyable de toute l'équipe et du staff pour la fin de saison extraordinaire qu'ils nous ont fait vivre. Je suis très excité comme tout le monde à l'aube de ce nouveau projet. Notre volonté est d'aider à faire progresser ce club, de le rendre plus compétitif tant pour le championnat national que sur la scène européenne. Nous avons également l'ambition de développer l'enthousiasme de tous les fans autour de cette équipe.

Tom Huston : Merci à tous ceux avec qui j'ai travaillé jusqu'à présent. Ma plus grande satisfaction réside dans la qualité des relations humaines que j'ai pu avoir avec vous tous. L'été va être très chargé, je vais être là quasiment toutes les semaines. Je demande votre compréhension car nous sommes face à une période de transition. Nous prenons avec beaucoup de sérieux notre responsabilité dans ce projet. Nous ne considérons pas cette équipe comme la nôtre, elle appartient à Pau et à sa région. On va la traiter avec le respect qui se doit. J'espère qu'on pourra construire vraiment quelque chose de sympathique, y compris avec les autres clubs de la ville.