Gérald Ayayi ne perd pas de temps. Il y a moins d'un an, le jeune meneur de jeu (19 ans au mois d'août)  posait ses valises en Béarn, en provenance des JSA Bordeaux et ce dernier aura su tirer profit de chaque opportunité qui s'est offerte à lui au cours d'une saison tronquée et à rebondissements. En signant un contrat aspirant en octobre dernier, il mettait un premier pied chez les pros s'offrant la possibilité de goûter à la JeepELITE ainsi qu'à la BCL. Le voilà désormais engagé sur la durée avec l'Elan Béarnais, suite à la signature d'un premier contrat pro portant sur les trois prochaines saisons.



ayayiarticle1Espoirs, JeepELITE, BCL : une première saison courte mais intense pour Gérald Ayayi sous les couleurs paloises ©Eric Traversié

Dès son arrivée, Gérald avait forcément fait référence à la réussite d'Elie Okobo, prestigieux prédécesseur ayant fait lui aussi le court trajet entre Bordeaux et Pau avant de filer en NBA à l'été 2018. Le garçon n'en demeure pas moins modeste et ne souhaite pas brûler les étapes. C'est sans tapage qu'il poursuit son apprentissage du haut niveau, faisant preuve jusqu'ici d'une belle abnégation et d'une sacrée volonté. Très convaincant pour sa première année chez les Espoirs (15.3 pts, 4.2 pds, 4.1 rbds/m) il aura également su parfaitement s'intégrer au groupe pro, aussi bien lors des séances d'entraînement qu' en compétition avec 7 apparitions en JeepELITE et 9 en BCL sur une bien belle expérience accumulée en quelques mois. C'est fort logiquement que les dirigeants palois lui ont alors proposé de s'engager pour les trois prochaines saisons, le Président Didier Rey se montrant particulièrement satisfait à l'heure des paraphes. 

ayayicontrat1

Gérald Ayayi : "J’ai vécu une saison sans regret, pouvant à la fois travailler et m’exprimer, que ce soit avec les espoirs ou les pros. J’ai vécu de vraies expériences qui resteront gravées quoi qu’il arrive. Tout s’est déroulé assez vite mais j’ai pris les choses comme elles venaient, les unes après les autres. J’ai été forcément déçu par cette fin de saison prématurée car j’avais des ambitions aussi bien en espoirs qu’en pro. Bon, dans l’ensemble je ne retiens que du positif car je ne compte pas en rester là. Avec les pros, l’exercice n’a pas été simple sur le plan collectif mais l’expérience s’acquiert justement dans la difficulté et cela m’a permis de découvrir quelques engrenages du monde pro. Cela m’a fait grandir  et permis d’en tirer des leçons à titre personnel pour adopter la meilleure attitude en pareil cas. J’ai bien vécu cette découverte aussi grâce à mes coéquipiers que je remercie, car ils ont toujours su faire preuve de bienveillance. Ce contrat pro je le vois comme un aboutissement mais qui en appelle d’autres. Je l’ai obtenu par le travail et je compte bien redoubler d’efforts pour saisir de nouvelles opportunités. J’aspire cette saison à afficher mon ambition et à poursuivre mon développement au service de l’Elan Béarnais."


ayayiarticle2