29ème journée
Dim 17 Avril à 19h

Le mag'

Présentation

L'enjeu

Retrouver le jeu

Ils auront eu une semaine complète, les Palois, pour évacuer la frustration toujours immense d'un clasico perdu, qui plus est à domicile. Peut-être même auraient ils souhaité reprendre la compétition plus tôt mais ces jours de travail auront au moins permis de préparer une suite de calendrier beaucoup plus intense. D'ici le 23 avril au soir, l'Elan aura affronté successivement Monaco, Nanterre et Strasbourg en finale de Coupe à l'Accor Arena. On ne peut pas parler de semaine décisive car la saison se prolongera au-delà, on l'espère même le plus longtemps possible. Elle pourrait être en revanche un bon indicateur de la fin de saison paloise. Avant la finale, l'Elan doit gérer au mieux ces deux rendez-vous en championnat, disputés en l'espace de 48 heures. L'Elan a certes moins de matches au compteur que toutes les autres équipes du top 8 mais la menace est bien réelle et le Rocher n'est pas un endroit facile pour rebondir. L'ASM, deuxième au classement (20v, 8d) vient de s'incliner à Dijon et voudra réagir trois jours avant son quart-de-finale aller d'Euroligue face au club grec de l'Olympiakos.
publicité

L'adversaire

Toujours plus haut

L'ASM tient son rang en championnat et confirme sa montée en puissance régulière sur la scène européenne. Le vainqueur de l'Eurocup 2021 a d'ores et déjà réussi ses débuts en Euroligue, en parvenant à obtenir son ticket pour les phases finales dès sa première participation et sans négliger la BetclicELITE pour autant. Actuellement 2ème du championnat (20v, 8d), la formation dirigée par Sasa Obradovic présente un effectif pléthorique dont il est difficile d'extraire un nom en particulier tant les stars sont nombreuses, mais on citera néanmoins les ex NBAers Mike James, Dwayne Bacon, Donta Hall ou encore l'intérieur lituanien Donatas Motiejunas (2.13m). Les Roca Boys n'ont perdu que deux fois à domicile depuis le début de saison et restent sur 5 succès consécutifs à Gaston-Médecin.  A l'aller, les Palois avaient bien résisté pendant 30 minutes avant de craquer physiquement (66-74). Motiejunas avait été impactant avec 15 points inscrits en 18 minutes de jeu. Reste à espérer que l'ASM aura déjà la tête à son quart-de-finale historique face à l'Olympiakos !
publicité

Composition

5
MAJEUR

5
MAJEUR

  • Mike James
    55
    Meneur 31 ans - 185 cm USA
  • Yakuba Ouattara
    24
    Arrière 29 ans - 192 cm FRA
  • Alpha Diallo
    11
    Ailier/ Ailier fort 24 ans - 201 cm USA
  • Will Thomas
    10
    Ailier fort 35 ans - 203 cm GEO
  • Donta Hall
    45
    Pivot 24 ans - 208 cm USA
  • Brandon Jefferson
    3
    Meneur 29 ans - 175 cm USA
  • Gregor Hrovat
    15
    Arrière 27 ans - 196 cm SLO
  • Jérémy Leloup
    9
    Ailier 34 ans - 202 cm FRA
  • Giovan Oniangue
    7
    Ailier/ Ailier fort 30 ans - 196 cm FRA
  • Vitalis Chikoko
    23
    Pivot 29 ans - 208 cm ZIM
  • Sasa Obradovic
    Head Coach
  • Mirko Ocokoljic
    Assistant
  • Eric Bartecheky
    Head Coach
  • Jimmy Verove
    Assistant

remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants

Rudy Demahis-Ballou
3
Meneur 19 ans - 190 cm FRA
Paris Lee
5
Meneur 26 ans - 183 cm USA
Léo Westermann
9
Meneur 29 ans - 198 cm FRA
Rob Gray
32
Arrière 27 ans - 185 cm USA
Danilo Andjusic
33
Ailier 30 ans - 195 cm SRB
Ibrahima Fall Faye
28
Ailier fort 24 ans - 206 cm SEN
Jerry Boutsiele
16
Ailier fort/ Pivot 28 ans - 207 cm FRA
Donatas Motiejunas
20
Ailier fort/ Pivot 31 ans - 213 cm LTU
Gerald Ayayi
11
Meneur 20 ans - 191 cm FRA
Justin Bibbins
1
Meneur 25 ans - 173 cm USA
Marc-Olivier Lasserre
17
Ailier/ Ailier fort 19 ans - 199 cm FRA
Dominique Archie
21
Ailier fort/ Pivot 34 ans - 201 cm USA
Hamady Ndiaye
55
Pivot 34 ans - 213 cm SEN
  • 55Mike James

    Meneur - 185 cm

    31 ans - USA

  • 24Yakuba Ouattara

    Arrière - 192 cm

    29 ans - FRA

  • 11Alpha Diallo

    Ailier/ Ailier fort - 201 cm

    24 ans - USA

  • 10Will Thomas

    Ailier fort - 203 cm

    35 ans - GEO

  • 45Donta Hall

    Pivot - 208 cm

    24 ans - USA

  • 3Rudy Demahis-Ballou

    Meneur - 190 cm

    19 ans - FRA

  • 5Paris Lee

    Meneur - 183 cm

    26 ans - USA

  • 9Léo Westermann

    Meneur - 198 cm

    29 ans - FRA

  • 32Rob Gray

    Arrière - 185 cm

    27 ans - USA

  • 33Danilo Andjusic

    Ailier - 195 cm

    30 ans - SRB

  • 28Ibrahima Fall Faye

    Ailier fort - 206 cm

    24 ans - SEN

  • 16Jerry Boutsiele

    Ailier fort/ Pivot - 207 cm

    28 ans - FRA

  • 20Donatas Motiejunas

    Ailier fort/ Pivot - 213 cm

    31 ans - LTU

  • Sasa Obradovic

    Head Coach

  • Mirko Ocokoljic

    Assistant

  • 3Brandon Jefferson

    Meneur - 175 cm

    29 ans - USA

  • 15Gregor Hrovat

    Arrière - 196 cm

    27 ans - SLO

  • 9Jérémy Leloup

    Ailier - 202 cm

    34 ans - FRA

  • 7Giovan Oniangue

    Ailier/ Ailier fort - 196 cm

    30 ans - FRA

  • 23Vitalis Chikoko

    Pivot - 208 cm

    29 ans - ZIM

  • 11Gerald Ayayi

    Meneur - 191 cm

    20 ans - FRA

  • 1Justin Bibbins

    Meneur - 173 cm

    25 ans - USA

  • 17Marc-Olivier Lasserre

    Ailier/ Ailier fort - 199 cm

    19 ans - FRA

  • 21Dominique Archie

    Ailier fort/ Pivot - 201 cm

    34 ans - USA

  • 55Hamady Ndiaye

    Pivot - 213 cm

    34 ans - SEN

  • Eric Bartecheky
  • Jimmy Verove

Betclic ÉLITE - 29ème journée

Vendredi 15 avril 
Le Portel - Dijon 78-91
Fos-sur-Mer - Gravelines-Dunkerque 76-84

Samedi 16 avril
Strasbourg - Boulogne-Levallois 87-81
Bourg-en-Bresse - Cholet 86-100
Lyon-Villeurbanne - Paris 107-82
Nanterre - Le Mans 88-98
Orléans - Roanne 98-84

Dimanche 17 avril
Monaco - Elan Béarnais 

publicité

Interviews

Gérald Ayayi

1contre1

3 questions à...

Eric Bartecheky

Avec un roster monégasque évolutif au fil des journées de championnat, la préparation de ce match ne doit pas être une sinécure ?

Il y a cet aléa un peu particulier, on l'avait vécu à l'aller, de ne savoir qu'une heure trente avant le match quelle équipe va être alignée face à nous, Monaco devant se passer de trois éléments à chaque sortie. Malgré tout, la complexité de cette rencontre réside avant tout dans la qualité et le physique des 12 éléments qui seront alignés. C'est le déficit physique, au vu de la hauteur de leurs joueurs extérieurs, qui peut nous poser de sérieux problèmes. Ils sont capables, par séquence, d'agresser leurs adversaires, de défendre tout terrain et mettre beaucoup d'intensité. Ils ont une grosse force de dissuasion alors c'est difficile d'attaquer face à eux.

L'équipe monégasque peut-elle avoir la tête à son quart d'Euroligue ? 

Elle va surtout avoir à coeur de s'imposer car avant un grand rendez-vous comme celui-là, c'est toujours mieux de gagner et elle vient de s'incliner face à Dijon. Les Monégasques vont être à fond et cela va être très compliqué pour nous, on le sait et on a en tête aussi que Nanterre va arriver au Palais juste après. Malgré tout, on joue chaque match pour le gagner. Il faut aussi qu'on soit dans le combat d'entrée de jeu, qu'on soit en mesure de mettre de la dureté. 

Ce n'est pas non plus un adversaire imbattable...

Dijon l'a fait, on peut le faire aussi. On va jouer sans pression ni complexe. On va essayer de lâcher les chevaux. Sur les derniers matches, avant Limoges, on a vu notre équipe un peu mieux jouer au basket, même si ce n'était pas pendant 40 minutes. On a eu de belles séquences de jeu, avec des joueurs qui se partageaient bien la balle, comme à Dijon justement. Je souhaite qu'on cultive cela à travers ce match là. Ce rendez-vous, quoiqu'il arrive, doit nous permettre de nous préparer pour la suite.

PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO