Finale journée
Samedi 23 Avril à 17h

Le mag'

Présentation

L'enjeu

L'Elan a rendez-vous avec l'histoire

2002, 2003, 2007, ? 15 ans après, l'Elan Béarnais a la possibilité de rajouter une ligne à son palmarès et de ramener dans le Béarn une 4ème Coupe de France. Le rendez-vous de samedi à l'Accor Arena, annoncée comble pour l'occasion, est historique. Les Palois, encore 4èmes de Betclic il y a quelques jours, forts d'une série de 7 victoires consécutives, ont marqué le pas en subissant 3 revers en l'espace d'une semaine, face à Limoges, Monaco et Nanterre. On en conviendra, ce n'était pas la meilleure des manières de préparer ce choc face à Strasbourg. L'adversaire alsacien (5e, 17v, 11d) en a certes profité pour passer devant au classement mais l'Elan (6e, 16v, 12d) reste totalement dans la course pour les playoffs et le match de samedi s'inscrit totalement à part. Portés par  500 supporters qui partiront de la gare de Pau en TGV spécial le matin même, les Béarnais bénéficieront d'un beau soutien, d'autant que les voisins Landais, présents pour soutenir l'équipe féminine de Basket Landes (finale face à Bourges à 14h30) donneront également de la voix. Le Sud-Ouest arrive en force à Bercy et rien que pour cela, l'évènement va valoir le détour ! L'Elan pourra aussi compter sur l'expérience de son capitaine Jérémy Leloup, qui a déjà remporté la Coupe à trois reprises (2009 avec Le Mans, 2015 et 2018 avec...la SIG !) A noter que les deux finales seront diffusées en direct et en clair sur la chaîne L'Equipe.
publicité

L'adversaire

La SIG sait faire !

Strasbourg, finaliste malheureux : si cela fut souvent vrai côté championnat, les SIGmen ont démontré qu'en Coupe, ils savaient faire, remportant récemment le trophée à deux reprises face au Portel en 2015 puis Boulazac en 2018. Pour se hisser en finale, les hommes de Lassi Tuovi n'ont certes disputé que trois rencontres (contre cinq pour les Palois, voir ci-dessous) mais pas n'importe lesquelles, en éliminant successivement Dijon, Boulogne-Levallois et Monaco. Rien d'étonnant pour une des toutes meilleures formations de l'hexagone qui affiche une très belle dynamique depuis quelques semaines avec 8 victoires (coupe + championnat) lors des 10 derniers matches dans l'hexagone. Sur la scène européenne, la SIG a brillé, parvenant jusqu'en 1/4 de finale de la BCL (élimination en 2 manches par l'Hapoël Holon). Au-delà du cadre exceptionnel et de l'enjeu de cette rencontre, le rendez-vous sera spécial pour plus d'un joueur, comme pour  Léo Cavalière bien sûr, qui avant un retour au Palais chargé d'émotions et programmé le samedi 14 mai prochain, croisera le fer avec ses anciens coéquipiers. Même chose, mais en sens inverse, pour Brandon Jefferson et Jérémy Leloup qui vont retrouver une SIG qu'ils connaissent bien !
publicité

Composition

5
MAJEUR

5
MAJEUR

  • Brandon Jefferson
    3
    Meneur 29 ans - 175 cm USA
  • Gregor Hrovat
    15
    Arrière 27 ans - 196 cm SLO
  • Jérémy Leloup
    9
    Ailier 34 ans - 202 cm FRA
  • Giovan Oniangue
    7
    Ailier/ Ailier fort 30 ans - 196 cm FRA
  • Vitalis Chikoko
    23
    Pivot 29 ans - 208 cm ZIM
  • Jean-Baptiste Maille
    23
    Meneur/ Arrière 27 ans - 190 cm FRA
  • DeAndre Lansdowne
    9
    Arrière 32 ans - 188 cm USA
  • Kameron Taylor
    7
    Arrière/ Ailier 27 ans - 198 cm USA
  • Matt Mitchell
    11
    Ailier 22 ans - 198 cm USA
  • Léopold Cavaliere
    4
    Ailier/ Ailier fort 25 ans - 203 cm FRA
  • Eric Bartecheky
    Head Coach
  • Jimmy Verove
    Assistant
  • Lassi Tuovi
    Head Coach
  • Romain Leroy
    Assistant

remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants

Gerald Ayayi
11
Meneur 20 ans - 191 cm FRA
Justin Bibbins
1
Meneur 25 ans - 173 cm USA
Marc-Olivier Lasserre
17
Ailier/ Ailier fort 19 ans - 199 cm FRA
Dominique Archie
21
Ailier fort/ Pivot 34 ans - 201 cm USA
Hamady Ndiaye
55
Pivot 34 ans - 213 cm SEN
John Roberson
3
Meneur 32 ans - 180 cm BIH
Hugo Minnig
xx
Meneur/ Arrière 19 ans - 197 cm FRA
Gaylor Curier
70
Ailier 29 ans - 197 cm FRA
Ike Udanoh
5
Ailier 32 ans - 202 cm NGR
Yannis Morin
12
Pivot 28 ans - 208 cm FRA
  • 3Brandon Jefferson

    Meneur - 175 cm

    29 ans - USA

  • 15Gregor Hrovat

    Arrière - 196 cm

    27 ans - SLO

  • 9Jérémy Leloup

    Ailier - 202 cm

    34 ans - FRA

  • 7Giovan Oniangue

    Ailier/ Ailier fort - 196 cm

    30 ans - FRA

  • 23Vitalis Chikoko

    Pivot - 208 cm

    29 ans - ZIM

  • 11Gerald Ayayi

    Meneur - 191 cm

    20 ans - FRA

  • 1Justin Bibbins

    Meneur - 173 cm

    25 ans - USA

  • 17Marc-Olivier Lasserre

    Ailier/ Ailier fort - 199 cm

    19 ans - FRA

  • 21Dominique Archie

    Ailier fort/ Pivot - 201 cm

    34 ans - USA

  • 55Hamady Ndiaye

    Pivot - 213 cm

    34 ans - SEN

  • Eric Bartecheky

    Head Coach

  • Jimmy Verove

    Assistant

  • 23Jean-Baptiste Maille

    Meneur/ Arrière - 190 cm

    27 ans - FRA

  • 9DeAndre Lansdowne

    Arrière - 188 cm

    32 ans - USA

  • 7Kameron Taylor

    Arrière/ Ailier - 198 cm

    27 ans - USA

  • 11Matt Mitchell

    Ailier - 198 cm

    22 ans - USA

  • 4Léopold Cavaliere

    Ailier/ Ailier fort - 203 cm

    25 ans - FRA

  • 3John Roberson

    Meneur - 180 cm

    32 ans - BIH

  • xxHugo Minnig

    Meneur/ Arrière - 197 cm

    19 ans - FRA

  • 70Gaylor Curier

    Ailier - 197 cm

    29 ans - FRA

  • 5Ike Udanoh

    Ailier - 202 cm

    32 ans - NGR

  • 12Yannis Morin

    Pivot - 208 cm

    28 ans - FRA

  • Lassi Tuovi
  • Romain Leroy

Finale Coupe de France - AccorArena

Samedi 23 avril : 

14h30 – Finale Pros féminines (Trophée Joë Jaunay)  - Basket Landes - Bourges Basket

17h : Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel) - Pau-Lacq-Orthez - Strasbourg 

Le parcours de l'Elan 

32e de finale à Tours (Pro B) W 64-80 – MVP Dominique Archie (11pts, 5rbds, 1 pds)
16e de finale contre Cholet (Betclic Elite) W 99-92 – MVP Brandon Jefferson (27pts, 5rbds, 1pd)
8e de finale à Orléans (Betclic Elite) W 77-70 – MVP Justin Bibbins (16pts, 5rbds, 4pds)
Quart de finale contre Fos (Betclic Elite) W 93-72 – MVP Brandon Jefferson (11pts, 4rbds, 6pds)
Demi-finale contre Gravelines (Betclic Elite) W 88-85 – MVP Gregor Hrovat (19pts, 6rbds, 2pds)

Le parcours de Strasbourg

8e de finale contre Dijon (Betclic Elite) W 94-90 – MVP Deandre Lansdowne (25pts, 2rbds, 4pds)
Quart de finale contre Boulogne-Levallois (Betclic Elite) W 95-87 – MVP Gaylor Curier (16pts, 5rbds, 1pd)
Demi-finale contre Monaco (Betclic Elite) W 86-73 – MVP Jean-Baptiste Maille (13pts, 4rbds, 5pds)

publicité

Interviews

Eric Bartecheky

1contre1

3 questions à...

Brandon Jefferson

Dans quel état d'esprit est le groupe à l'aube de cette finale de Coupe ? 

Nous venons de perdre trois matches et cela crée forcément de la frustration mais nous sommes 6èmes au classement, ce n'est pas la fin du monde. Nous avions su auparavant gagner 7 matches alors il faut juste rester concentrés. Il n'y a pas de fracture au sein du groupe, on a eu l'occasion de discuter tous ensemble jeudi matin.  Quand tu es un compétiteur, c'est difficile d'oublier les défaites, tu ne peux pas mettre de côté ce qui s'est passé mais en revanche, tu peux avancer. On doit apprendre de chacune de nos erreurs et être prêts à repartir car nous sommes à quelques heures d'une fantastique opportunité que nous nous sommes offerte, celle de gagner un trophée. C'est difficile de gagner dans ce championnat alors quand tu as la chance de pouvoir remporter la Coupe, il ne faut pas la laisser passer.

En conférence de presse mardi, Hamady a insisté sur le fait de laisser de côté les égos...

Bien sûr que cela doit être le cas. Si un joueur est chaud, il faut lui donner la balle et être content pour lui. Il faut savoir sacrifier ses objectifs personnels pour le bien de l'équipe, du collectif. On va disputer un grand rendez-vous, dans une atmosphère incroyable, à l'image d'une finale de March Madness. On a une opportunité que ni l'ASVEL, ni Monaco ou Boulogne-Levallois n'auront, alors soyons tous focus sur cet évènement. 

Cette finale face à ton ancien club représente-t-elle un rendez-vous à part ?

Oui c'est évident. Ce serait formidable de s'imposer face à eux. Je suis resté proche de coach Lassi (Tuovi) et de l'assistant Romain (Leroy). DeAndre Lansdowne est un de mes meilleurs amis, on se parle régulièrement. Il n'empêche, sur le terrain, il n'y aura pas d'amis, on cherchera tous à obtenir la victoire. Je sais qu'ils ont eu la semaine entière pour se préparer, qu'ils seront prêts alors on devra avoir la même énergie qu'eux. 

PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO