28ème journée
Samedi 14 Mai à 19h30

Le mag'

Présentation

L'enjeu

Sacrées retrouvailles

Ils n'auront pas mis longtemps à se retrouver : Palois et Strasbourgeois vont à nouveau croiser le fer ce samedi, pour la 3ème fois de la saison. Si peu ont en mémoire l'épisode 1 disputé en Alsace (défaite paloise 82-76) tout le monde en revanche garde en tête le dernier duel en date, le 23 avril dernier à l'occasion de la finale de la Coupe de France. Souvenir joyeux pour les Palois, auteurs de ce que l'on peut considérer être comme leur meilleur match de la saison (95-86), ce rendez-vous majeur à l'Accor Arena a laissé un goût amer aux SIGmen. On peut imaginer facilement l'état d'esprit qui va les animer samedi soir, eux qui peuvent du reste encore prétendre à la 4ème place du classement général (lire ci-dessous). Côté palois, il ne manque qu'un seul succès pour valider le ticket des playoffs, l'objectif annoncé en début de saison et comme on dit, le plus tôt sera le mieux. Les hommes d'Eric Bartecheky ont deux possibilités pour le faire mais aucun d'entre eux n'imagine tout miser mardi prochain à l'occasion d'un ultime déplacement à Roanne. Pour ce match, les Palois pourront compter sur le retour de Justin Bibbins, absent mardi face aux Mets (ischios) revenu à l'entraînement dès jeudi.
publicité

L'adversaire

la SIG a les crocs

Strasbourg peut lorgner sur la 4ème place du classement et ce n'est pas un hasard. Les chiffres sont là pour confirmer toute la solidité de la saison des Alsaciens : 4ème meilleure attaque du championnat (85.6 pts/m), la formation de Lassi Tuovi affiche aussi la 4ème meilleure évaluation collective de la ligue (101.4/m) tout en étant la 2ème en matière de rebonds et de passes décisives. Pris de court mardi par la force offensive des Mets, les Palois devront être intenses dès l'entame du match pour ne pas courir une nouvelle fois après le score toute la soirée. En matière de tendance, la balance penche clairement en faveur des visiteurs. L'Elan se présente encore diminué (Dominique Archie out) et ne s'est imposé qu'à une seule reprise au cours des 7 derniers matches en alignant notamment 4 revers de suite à domicile. En face, la SIG s'est imposée à 5 reprises lors des 7 dernières journées et a récupéré le patron John Roberson pour cette fin de saison. Les coéquipiers de Léo Cavalière, de retour à l'occasion de cette dernière de la saison régulière dans le temple palois, se présenteront déterminés et libérés, eux qui ont validé leur ticket du top 8 suite à la victoire face au Mans (89-81).
publicité

Composition

5
MAJEUR

5
MAJEUR

  • Brandon Jefferson
    3
    Meneur 29 ans - 175 cm USA
  • Gregor Hrovat
    15
    Arrière 27 ans - 196 cm SLO
  • Jérémy Leloup
    9
    Ailier 34 ans - 202 cm FRA
  • Giovan Oniangue
    7
    Ailier/ Ailier fort 30 ans - 196 cm FRA
  • Vitalis Chikoko
    23
    Pivot 29 ans - 208 cm ZIM
  • Jean-Baptiste Maille
    23
    Meneur/ Arrière 27 ans - 190 cm FRA
  • DeAndre Lansdowne
    9
    Arrière 32 ans - 188 cm USA
  • Kameron Taylor
    7
    Arrière/ Ailier 27 ans - 198 cm USA
  • Matt Mitchell
    11
    Ailier 22 ans - 198 cm USA
  • Léopold Cavaliere
    4
    Ailier/ Ailier fort 25 ans - 203 cm FRA
  • Eric Bartecheky
    Head Coach
  • Jimmy Verove
    Assistant
  • Lassi Tuovi
    Head Coach
  • Romain Leroy
    Assistant

remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants remplaçants

Gerald Ayayi
11
Meneur 20 ans - 191 cm FRA
Justin Bibbins
1
Meneur 25 ans - 173 cm USA
Marc-Olivier Lasserre
17
Ailier/ Ailier fort 19 ans - 199 cm FRA
Dominique Archie
21
Ailier fort/ Pivot 34 ans - 201 cm USA
Hamady Ndiaye
55
Pivot 34 ans - 213 cm SEN
John Roberson
3
Meneur 32 ans - 180 cm BIH
Hugo Minnig
xx
Meneur/ Arrière 19 ans - 197 cm FRA
Gaylor Curier
70
Ailier 29 ans - 197 cm FRA
Ike Udanoh
5
Ailier 32 ans - 202 cm NGR
Yannis Morin
12
Pivot 28 ans - 208 cm FRA
  • 3Brandon Jefferson

    Meneur - 175 cm

    29 ans - USA

  • 15Gregor Hrovat

    Arrière - 196 cm

    27 ans - SLO

  • 9Jérémy Leloup

    Ailier - 202 cm

    34 ans - FRA

  • 7Giovan Oniangue

    Ailier/ Ailier fort - 196 cm

    30 ans - FRA

  • 23Vitalis Chikoko

    Pivot - 208 cm

    29 ans - ZIM

  • 11Gerald Ayayi

    Meneur - 191 cm

    20 ans - FRA

  • 1Justin Bibbins

    Meneur - 173 cm

    25 ans - USA

  • 17Marc-Olivier Lasserre

    Ailier/ Ailier fort - 199 cm

    19 ans - FRA

  • 21Dominique Archie

    Ailier fort/ Pivot - 201 cm

    34 ans - USA

  • 55Hamady Ndiaye

    Pivot - 213 cm

    34 ans - SEN

  • Eric Bartecheky

    Head Coach

  • Jimmy Verove

    Assistant

  • 23Jean-Baptiste Maille

    Meneur/ Arrière - 190 cm

    27 ans - FRA

  • 9DeAndre Lansdowne

    Arrière - 188 cm

    32 ans - USA

  • 7Kameron Taylor

    Arrière/ Ailier - 198 cm

    27 ans - USA

  • 11Matt Mitchell

    Ailier - 198 cm

    22 ans - USA

  • 4Léopold Cavaliere

    Ailier/ Ailier fort - 203 cm

    25 ans - FRA

  • 3John Roberson

    Meneur - 180 cm

    32 ans - BIH

  • xxHugo Minnig

    Meneur/ Arrière - 197 cm

    19 ans - FRA

  • 70Gaylor Curier

    Ailier - 197 cm

    29 ans - FRA

  • 5Ike Udanoh

    Ailier - 202 cm

    32 ans - NGR

  • 12Yannis Morin

    Pivot - 208 cm

    28 ans - FRA

  • Lassi Tuovi
  • Romain Leroy

Betclic ÉLITE - 28ème journée

Mardi 12 avril
Cholet - Orléans 80-71
Gravelines-Dunkerque - Bourg-en-Bresse 55-92
Limoges - Le Mans 82-75
Paris - Fos-sur-Mer 75-93
Roanne - Lyon-Villeurbanne 82-91
Châlons-Reims - Nanterre 73-104
Dijon - Monaco 96-87
Boulogne-Levallois - Le Portel 99-94

Samedi 14 avril 
Elan Béarnais - Strasbourg

publicité

Interviews

Jérémy Leloup

1contre1

3 questions à...

Eric Bartecheky

Le retour aux affaires de Justin Bibbins est-il capital ? 

Tout à fait. Brandon est plus orienté dans le scoring, avec un profil de 2 tandis que Justin est plus meneur de jeu. Sa vitesse, la pression sur la balle qu'il est capable de mettre et le fait qu'on puisse l'associer à Brandon afin de libérer ce dernier sont autant de raisons qui font qu'il est important. On a vu à plusieurs reprises cette saison qu'avec un des deux en moins, c'était compliqué. On a déjà Dominique Archie en moins, alors on a vraiment besoin de toutes nos autres forces à disposition.

Penses-tu que les Strasbourgeois arrivent avec un fort sentiment de revanche ? 

Les sentiments qui les animent leur appartiennent, mais je les imagine plus avec la volonté de continuer à gagner des matches et construire pour les playoffs. De ce qu'on a vu, ils ont une équipe très physique et ils récupèrent en plus Roberson, un excellent joueur et son retour apporte du talent à cette équipe, de la sérénité. Noua a été très bon au poste 3 face au Mans. Ils sont solides avec beaucoup de possibilités à disposition. 

Quelle sera la clé de cette rencontre ? 

Cela fait quatre matches qu'on vient de perdre à domicile alors forcément nos adversaires doivent se dire qu'en y allant à fond, il y a moyen de passer. On va prévenir les joueurs de cela. A ce moment de la saison, on doit se comporter comme une équipe qui veut aller en playoffs. Si on affiche la même intensité que celle du début de match face aux Mets, sans prendre soin de la balle et en offrant des cadeaux en défense à l'adversaire, je vous le dis franchement, on n'y arrivera pas. Cela ne passera que par l'état d'esprit, le fait de faire des efforts pour s'entraider. 

PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO PORTFOLIO