L'Elan Béarnais s'est imposé à Hyères vendredi soir face au HTV (75-65) à l'issue d'un match très disputé, qui n'aura livré sa vérité qu'au cours du 4ème et dernier quart-temps. Les Palois auront dû s'employer pour venir à bout de la lanterne rouge du championnat mais ils signent au final  un précieux succès. Ce dernier, le 10ème depuis le début du championnat, leur offre ainsi 4 victoires d'avance sur leurs hôtes du soir (et un point-average favorable) et trois sur Boulazac en attendant le match de Chalon/Saône. De quoi aborder plus sereinement les deux prochains matches au Palais, face à Bourg le 16 mars puis Limoges le 20.

 

Léo MVP

C'est même vers le haut du classement que Léo Cavalière préfère se tourner désormais avec un objectif de playoffs toujours réalisable. Ken Horton reparti vers Pau vendredi avant le match pour rejoindre son épouse Jess sur le point d'accoucher, Léo Cavalière s'est vu offrir une place dans le "starting-five" et un temps de jeu bien plus conséquent qu'à l'accoutumée (34 minutes comme 14 de moyenne). Il a su clairement le mettre à profit avec une ligne de stats de MVP en puissance : 17 pts, 5 rbds, 22 d'évaluation !

espace3000w1

 

Tout n'a pas été parfait loin de là avec quelques trous d'air à la clé, le véritable péché mignon de cette équipe ! deux séries en début de période (7-0 à l'entame du match puis 9-0 au retour des vestiaires) auraient d'ailleurs pu coûter cher aux coéquipiers de Yannick Bokolo mais ceux-ci ont eu la capacité de réagir à chaque fois. Contrairement à ce qu'auraient pu faire penser les scores à la mi-temps (39-40) ou à la fin du 3ème quart-temps (52-53), les équipes n'ont eu de cesse de faire le yo-yo. Il n'empêche : malgré cette alternance de temps forts et faibles, les Palois n'ont jamais perdu le fil défensivement : 65 petits points encaissés au final, une vraie satisfaction pour le coach Laurent Vila à l'issue d'un match que ses hommes ont fini fort à l'image de Vitalis Chikoko (17 pts, 6 rbds) qui a régné dans la peinture au cours du money time. Intensité défensive et application collective (seulement 10 balles perdues) auront permis de compenser une adresse extérieure en berne (5/21 derrière l'arc). Cet Elan prouve une fois encore qu'il peut voyager avec autant de succès signés à domicile que loin du Palais (5).

Sans Ken Horton et avec un Kyan Anderson diminué, très vite sanctionné de deux fautes en début de match et au final très peu utilisé (6 min, 0 pt) l'équipe aura su trouver d'autres ressources. Passé à côté face aux Metropolitans, les Palois ont mine de rien enregistré 3 succès lors des 4 dernières journées, soit depuis la prise de fonction de Laurent Vila à la tête de l'équipe. L'entraîneur palois a une fois encore rappelé au moment de quitter le Var "qu'il ne s'agissait que de la vérité d'un match" mais tout de même, l'Elan s'est bien rattrapé et a engrangé de la confiance à l'heure de retrouver son Palais pour deux rendez-vous face à Bourg et Limoges en quatre jours qui promettent beaucoup.