En s'imposant (84-68) lors du 103ème classico de l'histoire mardi soir au Palais des Sports, l'Elan Béarnais a équilibré ses comptes : avec le Limoges CSP tout d'abord, en signant une 51ème victoire face à son rival historique qui en affichait également 51 au compteur avant ce match (+ 1 nul) mais aussi en ce qui concerne son bilan 2017-18. Les Palois enregistrent désormais autant de victoires que de défaites (12) et cette série de 3 succès consécutifs - une première cette saison - les propulse au 8ème rang de la Jeep® ÉLITE, à seulement un succès du 4ème, Nanterre, défait mercredi soir à Monaco. Si on se permet de regarder vers le haut côté Palois, c'est que le danger nommé zone rouge est clairement repoussé aujourd'hui, avec Boulazac relégué à 5 succès et le HTV à 6.

Ce classico a été parfaitement négocié par les hommes de Laurent Vila, eux qui ont su être galvanisés par l'ambiance toujours très spéciale de ce type de rendez-vous. Collectivement au point et intenses en défense, les V&B ont pu trouver des solutions en attaque afin de pallier l'apport moindre de ses internationaux (2 pts pour Elie Okobo, 1 pour Alain Koffi). Pas de doute, cet Elan a de la ressource.

 

Le match : rentrés intensément dans la partie (10-4, 4e) les coéquipiers de Yannick Bokolo ne doutent pas, et ce même au retour des Limougeauds qui profitent d'un fléchissement de l'adresse paloise en début de second quart-temps (22-22, 16e). Deux triplés d'un Ken Horton très en vue lors du premier acte (16 pts) remettent en selle les Palois (30-24, 17e) et ceux-ci virent logiquement en tête à la pause (40-32).

pineroclassico
Taqwa Pinero (12 pts), auteur de deux tirs primés diablement importants en fin de rencontre ©Eric Traversié

Toujours en réaction, les hommes de Kyle Milling ne vont jamais vraiment abdiquer en dépit d'un terrible manque d'adresse extérieure (3/21 derrière l'arc). Ils s'accrochent après avoir pourtant compté jusqu'à 14 unités de retard après la pause (53-69, 24e) suite à un incroyable coup de chaud de Chris Dowe, l'autre pistolero du soir avec Horton. L'écart n'est que de 10 points à l'issue du 3ème quart (61-51) et se réduit même à 3 (63-60) à l'entame des 5 dernières minutes suite à un 2+1 de Conklin, le meilleur Limougeaud de la soirée (11 pts, 7 rbds). Les Palois alternent pourtant à merveille jeu intérieur et extérieur, s'appuyant à la fois sur l'efficacité de Vitalis Chikoko sous le cercle (10 pts à 5/6) et sur celle au-delà des 6.75m du tandem de feu Chris Dowe - Ken Horton (47 pts à 8/13 à 3 points à eux deux). C'est d'ailleurs Ken Horton qui redonne de l'air aux siens avec deux nouveaux missiles (75-66, 38e) avant que Taqwa Pinero n'en rajoute deux autres pour le coup de grâce à l'entame de la dernière minute de jeu (81-68). Symboliquement, c'est le MVP du soir, Chris Dowe qui se charge d'en planter un dernier, pour un final synonyme de régal (84-68).