Pour son deuxième rendez-vous au Palais des Sports en seulement 4 jours, l'Elan Béarnais s'est à nouveau imposé et après Le Mans samedi, c'est le BCM Gravelines-Dunkerque que les Palois ont renversé (86-81). En signant leur 9ème succès lors des 11 dernières journées et à la faveur des résultats de cette 29ème journée de Jeep® ÉLITE, les hommes de Laurent Vila grimpent à la 4ème place du classement mais avec le même bilan que le 8ème Nanterre (16v, 13d). A 5 journées de la fin de la phase régulière, rien n'est encore acquis mais tout est possible pour des Palois que plus rien ne semble arrêter.

 

C'est un véritable succès collectif auquel les 6 500 spectateurs ont pu assister mardi soir. L'Elan ne dispose peut-être que de 9 joueurs pros mais tous, sans exception, ont un rôle majeur dans cette équipe. Une première preuve ? les 24 passes décisives délivrées au cours du match. Une deuxième ? le MVP du match, Léo Cavalière, symbole de la combativité d'un groupe plus décidé que jamais, n'a passé que 13 minutes sur le parquet : suffisamment de temps pour remplir une belle ligne de stats avec 10 points, 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 17 d'évaluation. Une autre ? comme samedi dernier, aucun joueur n'a dépassé les 30 minutes de temps de jeu : une excellente gestion réalisée par Laurent Vila et son staff qui permet d'enchaîner les matches même rapprochés dans le temps en déployant la même énergie. On continue  ? 5 joueurs à 10 points et plus et même 6 à 10 d'évaluation et plus.

arrete3
Yannick Bokolo ©Eric Traversié

Mardi soir, le danger pouvait venir de partout pour des Maritimes venus au Palais avec l'intention de faire un gros coup. Chris Dowe a été le premier à allumer la mèche avec ses 10 points inscrits au cours d'un 1er quart-temps équilibré (22-22), son vis-à-vis Chris Johnson n'ayant pas tardé lui non plus à se mettre en évidence (14 pts en 10 minutes). C'est ensuite Léo Cavalière qui va briller jusqu'à la pause, assurant des deux côtés du terrain pour une montée en intensité des Palois qui se traduisait par un +10 à la pause (49-39). En plus de virer en tête et de s'être montrés adroits tout comme les visiteurs, les Palois avaient su enflammer le Palais comme sur ce dunk de Yannick Bokolo parti ligne de fond ou encore cette contre-attaque de Kyan Anderson qui d'une magnifique passe dans le dos trouvait Léo Cavalière pour le 2+1.

arrete0
Vitalis Chikoko ©Eric Traversié

De l'énergie, de l'application, les Palois allaient en avoir encore après la pause et ce n'était pas du luxe face à un BCM diablement accrocheur qui revenait à une possession en fin de troisième quart (61-59, 29e) toujours dans le sillage de Johnson (29 pts, 8 rbds, 37 d'éval au final) bien aidé par Jean-Michel Mipoka (15 pts). Une fois encore, les coéquipiers de Yannick Bokolo finissaient fort avec 4 derniers points d'un Alain Koffi toujours aussi précieux (15 pts, 6 rbds). A 67-59 et 10 minutes à jouer, le match n'était pas joué pour autant, loin de là. Confirmation 4 minutes plus tard lorsque l'ancien de la maison Raposo inscrit le 2+1 de l'angoisse (75-72). Jusqu'au bout les hommes de Julien Mahé vont se montrer menaçants mais Taqwa Pinero derrière l'arc puis Elie Okobo sur la ligne de réparation écartent le danger, définitivement cette fois (86-81). Tout un symbole pour des Palois qui auront été autant efficaces à 3 points (9-18) que sur la ligne des lancers-francs : 17/18. 

Jusqu'où ira cet Elan appliqué et motivé ? difficile à dire tant les positions au classement sont resserrées mais c'est avec confiance et ambition que l'équipe peut préparer son déplacement, mardi prochain dans les Mauges face au Cholet Basket.