Le break n'a pas réussi aux Palois qui ont été rapidement pris de vitesse par des Nanterriens en quête de rachat. Une soirée à vite oublier ©Claire Macel

 

Alors que les Palois avaient montré un beau visage lors des deux derniers matches qui précédaient la trêve, le retour aux affaires aura été cauchemardesque face à des Nanterriens beaucoup plus en rythme.

Les premières secondes du match étaient significatives  et ponctuées par un 9-0 avant même que les 800 spectateurs de Maurice-Thorez n'aient eu le temps de s'installer dans les gradins. Reed, Warren, Cordinier, Motum : tous ajustaient la mire pour un premier run qui donnait le ton. Le temps-mort pris sans tarder par Eric Bartecheky permettait de recadrer l'équipe qui réagissait par le biais de son meneur Justin Bibbins, auteur des 5 premiers points palois. 2 lancers de CJ Williams ramenaient même les siens à -4 (11-7, 3e). Et puis.. pas grand-chose ou presque jusqu'à la fin du premier quart. En retard défensivement, les Palois encaissaient les tirs primés de Motum et de Berhanemeskel mais pas que, incapables non plus de répondre à l'activité d'Alpha Kaba sous le cercle. Sans intensité, sans engagement, les Palois voyaient leurs adversaires se détacher rapidement (31-17, 10e). Les hommes de Pascal Donnadieu, mis ainsi en confiance, déroulaient leur basket avec une incroyable réussite jusqu'à la pause (59-40). L'Elan avait perdu peu de ballons c'est vrai (2) mais était clairement battu dans le combat (11 rebonds captés contre 18) et beaucoup moins adroit : au 4/16 à 3 points des Béarnais, les Nanterriens opposaient un pourcentage de réussite diabolique aussi bien à 2 points (17/20 !) qu'à 3 (5/9). 

La seule réaction de la soirée interviendra au cours d'un 3ème quart-temps de bien meilleure facture, le seul remporté (26-30). Beaucoup plus en réussite, le trident Bibbins (17 pts) - Williams (12)  - Cornelie (16) offrait même un soupçon d'espoir lorsque l'écart fut réduit à 11 longueurs (69-58, 26e). Motum (21 pts, 21 d'éval.) remettait vite de l'ordre dans la boutique locale et l'écart grimpait à nouveau (76-60, 27e). Malgré tout, le jeu proposé par les Palois était clairement plus séduisant (85-70, 30e). Cette embellie fut de courte durée. A l'instar du début de match, Nanterre faisait cavalier seul au cours d'un dernier quart-temps particulièrement long au cours duquel les Palois ne parvenaient plus à stopper leurs adversaires (30-11).  Magistral tout au long du match, Isaia Cordinier revenait en jeu en fin de rencontre pour capter l'ultime rebond lui permettant d'accrocher un magnifique  triple-double : 20 points, 11 rbds, 12 pds (40 d'éval).
Au final, la note est salée (115-77) et la rechute sévère pour un Elan qui n'aura vraiment pas le temps de cogiter sachant que LDLC ASVEL sera au Palais dans 48 heures. 

Chiffre
clé

115

Le nombre de points concédés. Il s'agit bien entendu d'un triste record même si l'Elan avait déjà encaissé plus de 100 points à 4 reprises cette saison ©Claire Macel

Jeep® ÉLITE - 13ème journée

Samedi 23 janvier 
Châlons-Reims - Boulogne-Levallois 73-87

Mardi 09 mars 
Orléans - Roanne 108-100

Dimanche 04 avril 
Le Portel - Cholet 65-91

Mercredi 07 avril  
Gravelines-Dunkerque - Bourg-en-Bresse 90-98 AP

Mercredi 19 mai 
Boulazac - Chalon/Saône 87-88 (ap)

Jeudi 20 mai 
Lyon-Villeurbanne - Strasbourg 77-64
Le Mans - Monaco 71-86
Dijon - Limoges 75-70

Le match en détails

J13 - NANTERRE / EBPLO