En parvenant à s'imposer à Monaco face à la Roca Team (86-85) et à la faveur d'un point average favorable vis à vis de la JL Bourg, les Palois ont réussi à se hisser à nouveau au sein du top 8 de la Jeep® ÉLITE. Les hommes de Laurent Vila ont à nouveau leur destin entre les mains à l'aube des deux derniers rendez-vous face à Boulazac au Palais puis face au CCRB. 

A la lecture du classement et surtout après deux revers successifs (Cholet, Strasbourg), on sait les V&B condamnés à l'exploit sur le Rocher pour espérer ne dépendre que d'eux-mêmes lors de cette quête passionnante des playoffs. La mission est de taille, surtout pour un Elan devant se passer d' Alain Koffi (épaule), espéré pour samedi. De son côté, la Roca Team est privée de Chris Evans (laissé au repos) et doit rapidement faire sans Paul Lacombe, touché à la cheville dès les premières minutes de jeu. La formation de Zvezdan Mitrovic a un peu de mal à se mettre en place, sûrement encore la tête à la finale perdue dimanche dernier face à l'AEK Athènes en BCL. Toujours est-il que l'intensité défensive paloise contrarie le leader du championnat, tout heureux de basculer après 10 minutes de jeu à seulement une longueur des visiteurs, après le triplé au buzzer signé Rudez (21-22, 10e). Elie Okobo joue juste en ce début de match (8 points, 4 passes décisives) et trouve régulièrement Vitalis Chikoko, débordant d'énergie sous les cercles (6 points). Le deuxième quart s'avère plutôt équilibré lui-aussi même si un nouvel effort des locaux leur offre un petit matelas à la pause (43-38) avec un nouveau buzzer signé Traoré. L'Elan regagne les vestiaires en affichant une belle adresse (63%) mais en ayant peu cherché les tirs lointains (2/5). Seule ombre au tableau : les balles perdues (11). 

 

reacasmback2

Grosse dépense d'énergie pour Vitalis Chikoko (19 pts, 4 rbds en 30 min) actif des deux côtés du terrain
©AS Monaco Basket

Les Palois, toujours aussi sérieux, montent encore le ton en défense et n'encaissent que 16 points au cours d'un troisième quart qui les voit symboliquement reprendre les commandes (59-60) face à une ASM plutôt poussive. Mieux, l'entame du 4ème permet à Thibault Daval-Braquet de s'illustrer avec 4 points consécutifs (6 au total) et l'Elan se détache (59-67, 32e). De 61-69 à 71-69 il ne se passe pas plus de deux minutes. Assez de temps néanmoins afin que Sergii Gladyr puisse sonner la charge avec 7 points de rang suivis d'un  "2+1" d'Amara Sy. Les Palois ne s'affolent pas pour autant à l'entame des 5 dernières minutes. Tout en maîtrise, Elie Okobo trouve facilement Ken Horton (13 pts, 7 rbds) qui aligne 5 points dont un triplé. L'Elan retrouve à son tour des couleurs et flairent de plus en plus le bon coup (71-74, 37e). On pense même l'affaire réglée lorsqu' Elie Okobo sanctionne la défense de son homologue Craft d'un "3+1" sensationnel (74-82) à l'entame de la dernière minute. Les Palois se font quand même peur lorsque tour à tour, Cooper, Craft et Sy dégainent à 3 points au cours d'un final de folie. Le dernier cité marque pour la 3ème fois de la soirée au buzzer côté monégasque mais sans conséquence puisqu' entre temps, Ken Horton avait inscrit un lancer-franc, suffisant pour que l'Elan s'impose (86-85). A l'heure du sprint final, ce petit point synonyme de victoire vaut cher, très cher !

reacasmback1
Aaron Craft face à Elie Okobo ©ASM Monaco Basket

 

AS Monaco - EBPLO 85-86
(21-22, 22-16, 16-22, 26-26)

Espoirs : Monaco - EBPLO 79-64
Arbitres : Jean-Charles COLLIN, Gilles BRETAGNE, Thomas BISSUEL