L'Elan avait besoin d'un résultat probant loin de ses terres et c'est chose faite ! En s'imposant avec autorité à Nanterre samedi soir (87-69) les hommes de Laurent Vila ont confirmé leur grande forme (7 victoires lors des 9 dernières journées) et en profitent également pour reprendre place au sein du top 8. L'objectif playoffs est plus que jamais d'actualité à la veille de deux réceptions consécutives au Palais des Sports. Cette fin de saison régulière s'annonce passionnante.

Les Palois affichent d'entrée leur détermination. D' abord pour rester au contact, à l'image de ce "2+1" de Ken Horton qui fait suite à celui de Konaté (9-8, 4e) ou avec ce 5-0 (triplé d' Elie Okobo puis Horton avec la planche) qui offre un nouveau retour sur les talons de la team à Donnadieu (14-13, 7e). Une nouvelle accélération permet même aux Palois de passer devant avec 5 points consécutifs signés - encore une fois - Elie Okobo, déjà auteur de 11 points (18-22, 10e). Si l'entame est encourageante, la suite va se révéler enthousiasmante avec un deuxième quart-temps quasi parfait. Jones de loin et Invernizzi maintiennent momentanément Nanterre au contact (27-29, 14e) avant de voir l'Elan poser sa patte sur le match : Ken Horton et Alain Koffi sont parfaitement trouvés à l'intérieur (11 points chacun) et les deux fautes rapides de Vitalis Chikoko en début de match en deviennent anecdotiques. L'Elan défend le fer et l'adresse extérieure des Franciliens, pourtant leur point fort, est en berne (2/14 à 3 points à la pause). Alternant jeu intérieur et jeu extérieur, les coéquipiers de Yannick Bokolo se baladent et signent un 18-0 assez irréel pour boucler le 1er acte et regagnent les vestiaires forts de 24 points d'avance (29-53).

resumnanterre1
une fois encore la défense de Yannick Bokolo sur Heiko Schaffartzik - limité à 6 pts à 2/11 aux shoots - a été précieuse ©Frédéric Blaise

L'Elan gère son capital avec beaucoup d'intelligence dès le retour des vestiaires face à des Nanterriens pourtant plus intenses et concentrés. Elie Okobo, cette fois plus en mode organisateur que finisseur, peut s'appuyer sur Vitalis Chikoko précieux dans la raquette (14 pts en 14 minutes au final). Lahaou Konaté, pas à 100% de ses possibilités mais de loin le plus actif des locaux (16 pts, 7 rbds) a beau tenter, les Palois restent sereins à l'image de ce 5/6 réussi sur la ligne de réparation par le trio Dowe - Cavalière - Anderson et conservent une bonne marge après 30 minutes de jeu (54-69). 

L'ambiance monte d'un cran après un triplé du spécialiste Schaffartzik (59-71, 33e) mais, toujours calmement, les Palois reprennent le contrôle du match avec l'expérience d'un Alain Koffi retrouvé (16 pts, 6 rbds). D'Elie Okobo en mode MVP (21 pts, 5 rbds, 4 pds, 26 d'éval) à Chris Dowe toujours aussi actif (8 pts, 6 pds, 5 rbds, 18 d'éval) les solutions en attaque restent multiples et l'écart grimpe à nouveau (65-82, 38e). Kyan Anderson, sur tir primé à la 39e minute de jeu, est le 5ème joueur à atteindre la barre des 10 unités marquées, symbole d'une prestation collective aboutie et d'une victoire totalement méritée. Ce succès, le 6e à l'extérieur de la saison, permet à l'Elan de retrouver le top 8 et d'afficher un peu plus ses ambitions avant les réceptions successives de l'ogre manceau et du BCM Gravelines-Dunkerque.