Cela devait être le match de la confirmation, il fut celui de la désillusion. L'Elan Béarnais, sévèrement malmené durant 3 quart-temps, s'est incliné samedi soir en son Palais face au CCRB (69-77). Malgré un beau sursaut d'orgueil, les hommes de Serge Crevecoeur, revenus à 8 longueurs en fin de match après en avoir compté jusqu'à 24 de retard, n'ont jamais semblé en mesure d'accrocher un 8ème succès de la saison qui aurait pu leur permettre de faire une belle opération au classement. Au lieu de cela, ces Palois trop inconstants sont repoussés au 10ème rang de la Pro A, en attendant le prochain déplacement au Portel mercredi prochain.

On a connu le Palais beaucoup plus festif à l'heure des Journées de Noël, sachant que l'Elan avait pris la bonne habitude de bien négocier ces rendez-vous joyeux de fin d'année civile. Malheureusement ce samedi 23 décembre, les hommes de Cédric Heitz avaient bien décidé de gâcher d'entrée la fête à des Palois qui restaient pourtant sur deux succès (Levallois et Boulazac). Le 9-0 passé aussitôt après l'ouverture du score de Chris Dowe était bien le signe annonciateur d'une sale soirée pour l'Elan (2-9, 4e). En retard défensivement, manquant cruellement d'agressivité, les Palois étaient punis par un CCRB adroit, mais ceux-ci résistaient tant bien que mal lors du 1er quart (20-22, 10e). Le CCRB finissait quand même par se détacher peu de temps après, suite à un nouveau triplé de Carter (22-30, 13e). Malgré l'activité de Vitalis Chikoko (14 pts, 7 rbds) les Béarnais subissaient jusqu'à la pause pour rejoindre les vestiaires avec 12 unités de retard et des doutes plein la hotte (32-44, 20e). 

resumccrb1
soirée compliquée pour les Palois face au CCRB ©Eric Traversié

Rien ne changeait vraiment au retour des vestiaires. De moins en moins inspirés en attaque, les Palois subissaient dans le même temps l'impact du CCRB à l'image de ce dunk rageur de Daniel (38-62, 28e). L'Elan avait beau conclure le quart par un 5-0, ce dernier était perdu (11-18), comme les deux précédents et le Palais voyait se dessiner une sacrée bûche (43-62, 30e).

Fort heureusement, les 10 dernières minutes s'avéraient être de bien meilleure facture côté béarnais avec une défense enfin en place. Le ballon circulant mieux, Alain Koffi et Léo Cavalière trouvaient des solutions sous le cercle pour rallumer une flamme qu'entretenait Taqwa Pinero aux lancers (3/3) pour un retour à -10 (60-70, 34e). Soudainement le CCRB apparaissait plus friable et les balles perdues s'enchaînaient (20 au total). Le miracle de Noël était possible ? L' Elan revenu à - 7 (64-72, 37e) partait de trop loin. Bentil, en mode MVP (20 pts, 13 rbds) et Daniel assuraient le succès logique du CCRB au vu du match  (69-77).