Très mauvaise opération que celle réalisée par l'Elan Béarnais samedi 27 janvier  avec cette défaite concédée en fin de match face aux Sharks d'Antibes (72-78). Battus mais rassurés quant à la production fournie une semaine plus tôt à Strasbourg, les coéquipiers de Yannick Bokolo pensaient bien renouer avec la victoire qui les fuyait depuis 4 journées en accueillant une formation du bas de tableau qui ne s'était encore jamais imposée à l'extérieur. Raté. Les Palois, en manque évident de confiance, s'enfoncent dans le doute et ne possèdent désormais plus qu'une victoire d'avance sur Boulazac, premier relégable. 

 

Cette fois, les Palois n'ont pourtant pas eu de retard à l'allumage comme cela avait pu être le cas face au CCRB ou Cholet, les deux derniers visiteurs du Palais repartis du Béarn avec la victoire en poche. Au contraire, les Palois, très appliqués en défense, ont su parfaitement museler l'attaque des Sharks au cours d'un premier quart bien maîtrisé (19-9). 27 à 0 : le différentiel à l'évaluation en dit long sur la domination paloise et les Sharks paraissent bien inoffensifs : 0/8 à 3 points, 5 balles perdues et 0 passe ! Mieux, Alain Koffi et Ken Horton en mode dunk ont fait grimper la température du Palais en assurant le show. Pourtant, chasser le naturel, il revient au galop.....avec cette équipe version 2017-18, le coup de la panne n'est jamais loin et va intervenir à l'entame du 2ème quart. L'Elan va rester muet en attaque pendant 6 longues minutes, de quoi permettre aux visiteurs de reprendre confiance et de revenir au contact suite au très bon passage de l'arrière US Vincent Sanford qui signe 8 des 19 points de sa formation à l'heure de l'égalisation (19-19, 16e). Malgré ce trou d'air, les hommes de Serge Crevecoeur basculent tout de même en tête après les tirs primés de Ken Horton et d'Elie Okobo avant le retour aux vestiaires (32-29). Les Sharks sont tout de même revenus au contact et peuvent y croire en dépit d'une adresse extérieure en berne (0/12). 

resumsharks
Vitalis Chikoko en difficulté dans la raquette : le symbole d'un Elan en plein doute, battu à 9 reprises lors des 11 dernières journées ©Eric Traversié

Les deux équipes restent au coude à coude au cours du 3ème quart-temps...à la 25ème minute, pour l'égalisation à 38 partout, Harvey  inscrit le 1er triplé de la soirée côté Sharks...qui va s'avérer être le premier d'une longue série pour les visiteurs après 13 échecs successifs ! le match s'emballe mais l'Elan reste devant malgré tout (53-52, 30e) Ken Horton et Chris Dowe (23 et 21 pts au final) ayant su répondre aux missiles de Blassingame et Rigot. Les Palois, qui se sont passés volontairement des services de Kyan Anderson comme à Strasbourg et qui n'ont pu compter sur l'apport d'un  Léo Cavalière trop diminué (malade, Léo n'a passé que 4 minutes sur le parquet) ont t'il manqué de gaz en fin de partie ? toujours est-il que le festival offensif de Sanford va leur être fatal avec 15 points dont 4/4 à trois points  au cours des 10 dernières minutes. Malgré un mini-break en leur faveur à la 32ème (58-52, 32e), les Palois de moins en moins intenses en défense vont lâcher prise ineroxablement au cours des 3 dernières minutes de jeu. Une ultime fois aux commandes après 2 lancers-francs convertis par Chris Dowe (70-69, 38e), ils vont encaisser un nouveau triplé assassin de Blassingame, un panier dans la peinture de Yarou (8 pts, 6 rbds) et voir filer les Sharks vers un 1er succès loin de l'Azurarena cette saison (72-78). Ce 5ème revers à domicile fait mal, très mal à l'aube d'un nouveau déplacement à haut risque à l'Astroballe samedi prochain (18h30, direct sur SFR Sport 2).